LA LOUTE DE COUME MAJOU

 

Qui est cette Loute ?

 

Une jeune femme délicieuse, forte et fragile à la fois, solide et diaphane, comme ce vin. Elle présente un caractère en constante évolution, alliant beaucoup de romantisme à un cynisme déconcertant. Comme pour excuser ses excès, elle dit parfois: "Comme aurait dit mon père ...." avant de - badaboum - lâcher son horreur.

 

Mais c'est parallèlement un carignan planté en 1922 au lieu-dit Alt de Coume Majou, qui lui donne sa sève. Moi, je m’efforce d’en préserver les arômes : pigeage aux pieds, macération très longue du chapeau de marc, ni collage ni filtration, mise sans resulfitage et bouchon en verre à partir de 2011.

 

Elle a un défaut majeur : son rendement, toujours inférieur à 10 hl par hectare. 

 

 

2007: bleu profond
2007: bleu profond

 

 

 

 

 

LA LOUTE 2007

 

Cette cuvée, arrivée à pleine maturité à présent, pourra cependant encore attendre. Il m’en reste quelques cols dans une loge personnelle, retirés de la vente, sinon ... il fallait en acquérir plus tôt. 

2008: vert olive
2008: vert olive

 

 

 

 

LA LOUTE 2008

 

C'est fini. Je n'en ai plus que deux cartons (pour moi) : un vin fauve et puissant que vous trouverez encore à la carte des Loges du Jardin d'Aymeric, au pied du Canigou, à Clara. 

2010 : sanguine
2010 : sanguine

LA LOUTE 2010

   

En 2010, j’ai pu disposer de quelques carignans plantés en 1950 au Rec d’en Cruels, d’une qualité exceptionnelle. Nous avons ainsi élaboré quelques centaines de cols de plus, d’autant qu’il n’y a pas eu de Cuvée du Casot en 2010 à cause de la grêle. Or, celui-ci exige un peu de ces très beaux carignans pour son assemblage. C'est chez notre agent d'Ostende (Werco Wines) que vous aurez le plus de chance de vous procurer ce vin: il vient de s'en faire livrer un dernier lot pour assurer l'approvisionnement de sa clientèle, très fidèle sur ce produit. Au domaine, nous vendons les quelques derniers cartons. Ainsi Baptiste, le sommelier du restaurant la Barbacane * à Carcassonne, vient de se réapprovisionner. 

 

 

 

 

NB : Il n’y eut que 300 litres de Loute en 2009, et ils ont disparus entièrement

       dans la Cuvée du Casot. Ce vin-ci, réellement exceptionnel selon moi,

       a obtenu une * au Guide Hachette pour l'édition 2014. 

 

 

 

 

2011 : gris souris
2011 : gris souris

LA LOUTE 2011 : CUVÉE DU JUBILÉ

  

En 2011, la Loute (celle de chair et d’os) fêtait ses 20 ans. Nous avons élaboré une Cuvée du Jubilé, profitant de la qualité sensationnelle des carignans du domaine. En voici la contre-étiquette :

« Pour les 20 ans de la Loute, la nature a été généreuse envers nos carignans : jamais ils n’ont été si beaux, si mûrs ni si sains. La vieille vigne de 1922 forme toujours la base de cette cuvée, complétée par des raisins du Rec d’en Cruels (1950) et du Roc Blanc (1987), réellement exceptionnels dans ce millésime. »

Cette bouteille est à la carte de beaucoup de très bons restaurants, en France grâce à Christine mais aussi en Belgique malgré la discrétion de la disponibilité de ce flacon. Il nous en reste nviron 350 bt.

 

 

* Notons que l'autre partie du carignan vendangé au Roc Blanc a servi à élaborer la cuvée éponyme, qui vient de faire partie de la sélection du Guide Hachette 2015.

 

 

 

 

Couleur safran
Couleur safran

LA LOUTE 2012

 

Sur ce millésime, les fermentations malo-lactiques ont été très bizarres. Alors que je ne sulfite que très peu le raisin à l’encuvage, et quasiment plus après, et alors que la cave était à moitié vide (donc beaucoup de cuves ouvertes, propres mais non stérilisées), seul le rosé (de plus petit degré alcoolique) a fait sa malo en hiver, et à mon insu d’ailleurs. La mise en bouteille de ce vin-ci a finalement eu lieu courant août 2013, et toute âpreté a rapidement disparu, avec un volume en bouche bien présent.

 

Elle m’apparaît comme la soeur presque jumelle du millésime 2011 et je ne m’en plains pas. Par contre, sa quantité est une cause de souci : nous ne disposons que d’un peu plus de  800 bouteilles.

 

 

 

 

C’est un peu du raisin du Rec d’en Fourtou (1977), une vignette sur l’autre versant de la route du Col de la Dona, mais à même hauteur et sur un schiste plus brun, qui tient lieu cette fois de partenaire au carignan nonagénaire à Alt de Coume Majou. Ce millésime, comme le précédent, est délicieux à boire dès la mise en bouteille. Mais nous ne le mettrons à la vente qu’après épuisement du 2011.

 

 

 

 

Orange tendre
Orange tendre

 

LA LOUTE 2013

  

Nous avons mis en bouteille (rentrée 2014) la Cuvée La Loute 2013:elle se compose bien sûr du vin de la parcelle plantée en 1922 au sommet de Alt de Coume Majou, de la meilleure partie du Rec d’en Cruels (1950) et du Rec d’en Fourtou (1977), un peu comme en 2012 en fait.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je l’ai pigée « du bout des pieds » et elle m’a fermenté ses sucres avec docilité. Au pressurage, nous avons récupéré deux hectolitres très denses, qui ont été « éclaircis » à part puis intégralement réincorporés. La fermentation malo-lactique a été très lente à se faire mais a très sensiblement adouci la trame. C'est à chaque fois ainsi avec ce carignan.

 

Nous l'avons soutiré soigneusement, mais peu souvent (aucune trace de réduction cette année) et il n'a reçu ni collage ni filtration avant sa mise, sous bouchons Vinolok en verre. La dégustation révèle un vin déjà ouvert, sur le fruit évidemment et avec un équilibre alcool/acidité/tanins qui rappelle très fort 2010, en plus séveux (rendement ridiculement petit: je n'ose pas l'écrire). Je pense qu'il sera de très grande garde.