LA CUVEE MIQUELET

DEUX MILLESIMES A PRESENT : 2005 ET 2011

CUVEE MIQUELET 2005

Clots d'en Couloms (avant-plan) et Coumo d'en Miquelet en face
Clots d'en Couloms (avant-plan) et Coumo d'en Miquelet en face

 

 

  

La Cuvée

Miquelet 2005

représente un épisode original dans l’histoire du Domaine

de la

Coume Majou.

 

 

 

 

 

Ses grenaches proviennent de la même parcelle que ceux que je vendange pour mon VDN (Vin Doux Naturel) en appellation Maury, et même en appellation Rivesaltes à présent. Ils contribuent en outre chaque année à l’élaboration de la Cuvée Majou, le vin principal de mon exploitation. En fait, à partir de 2006, elle faisait partie intégrante de cette Cuvée Majou, à laquelle elle confère son côté fruité. Ces arômes-là sont typiques de l'expression des grenaches que je récolte sur ce quartier à la limite entre Maury et Saint-Paul-de-Fenouillet.

 

En 2005 toutefois, qui était mon premier millésime, nous n’avons pas pu assembler l'une des cuves de grenache avec le reste au moment de la mise en bouteille, pour diverses raisons techniques. Je l’ai donc gardée à part, ainsi qu’un peu de mon meilleur carignan – je n’élaborais pas encore de Loute – et elle a fait l’objet d’une mise séparée d’environ 5000 bouteilles. Elle a obtenu d’emblée une * dans le Guide Hachette de 2008, dans le même temps que la Cuvée du Casot – son vis-à-vis géographique – en récoltait ***.

 

Au début, malgré son fruité savoureux, les tannins étaient encore vifs et certains dégustateurs "n’accrochaient pas". Personnellement, et pas mal de sommeliers avec moi, ainsi que des amateurs chevronnés, appréciions déjà sa fraîcheur et sa vivacité, gage d'un bel avenir. A présent, au bout de 8 années de bouteille, elle s'impose comme le « chouchou des sommeliers ». Il nous en reste un millier de cols, parfaitement à boire et dans lesquels vous pourrez parfois remarquer un léger dépôt tartrique, totalement naturel.

 

Nous avons même reconditionné quelques douzaines de bouteilles, en profitant pour éliminer ce dépôt et en choisissant une bouteille plus allongée, une étiquette redessinée et un bouchon en verre.

 

  

 

Baies des bois foncées bien sucrées, mélange d’épices au nez, volume moyen en bouche avec des fruits rouges et quelques notes herbacées au palais; de longeur très correcte, bien développé et déjà prêt à boire

 

"Dark sweet berries and spice box on the nose, medium bodied with red fruit and some herbal notes on the palate, fair length, quite developed and drinkable already. "

 

Notes de dégustation, Andreas Larsson (Trad. L Charlier)

 

 

 

CUVEE MIQUELET 2011

 

 

Depuis le 27 août 2014, date de l'anniversaire des trente ans du Johan de la Cuvée JOlo, vous pouvez aussi disposer du millésime 2011 de la Cuvée Miquelet. Ce millésime fut le mieux arrosé dans le Fenouillèdes depuis que je m'y suis installé, même si nous avons encore souffert d'un petit déficit hydrique. Cela m'a toutefois permis de vinifier des bouteilles très fruitées et un peu plus souples que d'ordinaire. Oh, ne vous imaginez pas que le rendement a été pléthorique: nous avons tourné juste en-dessous de 14 hl/ha comme moyenne de toute l'exploitation !

 

 

 

 

 

Néanmoins, après un long élevage en cuve (dans l'inox et sans resulfitage), j'ai constitué deux assemblages tardifs de Côtes-du-Roussillon Villages, en plus de la Cuvée du Roc Blanc qui avait fait l'objet d'une mise précoce, au contraire: Miquelet 2011 et Majou 2011.

 

La première contient bien entendu les raisins du Clots d'en Couloms et de la Coumo de Miquelet ainsi que mes vieux carignans estagellois. C'est identiquement la même composition que son aînée. Nous ne l'avons pas collée (nombreux soutirages au fil des 3 années d'élevage) ni filtrée lors de la mise et elle n'a pas reçu de sulfite additionnel (SO2 libre = zéro). Vous profiterez d'emblée d'une robe carmin luisante, d'un nez de fruits rouges (cerises) et de garrigue et d'une bouche certes construite et aux tannins présents, mais à la finale très soyeuse. Je pense qu'elle peut se boire dès maintenant, mais elle vous accompagnera de longues années encore. Nous disposons d'une partie de la mise avec un bouchon en verre, et une partie avec la capsule à vis, au choix. Les deux systèmes sont hermétiques et nous faisons appel à des bouteilles allongées dans les deux cas. 

 

Au moment d'écrire ces lignes, nous allons mettre ce vin à la vente sur la

Cave de Christine et le proposer à nos clients restaurateurs et aux importateurs belges.