LE VINAIGRE DE LA COUME MAJOU




Cette idée me

trottait dans la tête depuis longtemps:

faire élaborer

un vinaigre

"haut de gamme".







Nous avons confié à Sylvain Vivès, qui a fait ses classes à

la vinaigrerie "La Guinelle" de Banyuls (Cosprons en fait), l'acétisation de quelques dizaines de litres de notre meilleur Maury,

le Quintessence 2011.


Le résultat en vaut la peine:

- la robe est d'un joli rouge grenat, ce qui ne compte pas trop une fois que le vinaigre a rejoint l'assiette, je vous le concède.

- le nez n'est pas agressif, les acétates ne vous sautent pas au visage. On est pourtant juste au-dessus de 6° d'acide acétique.

- il n'existe aucune sucrosité (pas de sucre résiduel), à l'inverse des vinaigres balsamiques ou de beaucoup d'autres vinaigres issus de vins mutés, ou encore des "vinaigres de miel".

Par contre, la rétro-olfaction est complexe et puissante.


Je suis frappé par un côté "brioché" qui apparaît, au-delà des arômes liés au raisin. Le fait que notre Vin Doux Naturel est en fait un

"demi-vin", puisque sa fermentation alcoolique ne s'était pas achevée, contribue certainement à cette palette aromatique très fruitée encore.


Nous tenons des flacons de 25 cl et de 50 cl à votre disposition. Notre étiquette est en cours de réalisation.



PS: il existe quelques bidons de 3 litres pour les chefs