QUAND VENUS A RENDEZ-VOUS AVEC JUPITER



Nous n'étions pas

au courant de

l'almanach du tendre planétaire.





C'est Christine qui a vu, au-dessus du bâtiment des Galeries Lafayette de Perpignan, deux taches lumineuses apparemment immobiles et ressemblant à des étoiles, sur le coup de 22 heures, par là, il y a 3 jours.


Après une réflexion longue et profonde, nous avons conclu à la présence de deux corps célestes de grande taille, et assez proches de la terre. Je suis souvent armé de ma boîte à pixels quand je me promène, et c'était le cas. Mais en ville, j'y mets un 24 mm (sur un petit capteur mais cela ne change pas grand chose dans ce cas-ci) et cet équipement n'est pas l'idéal pour servir de téléscope !


Hier soir, nous étions à nouveau en promenade de déstressage et j'avais emporté une focale bien plus longue et un pied photographique ... mais le vent marin provoquait des entrées maritimes (non ?) et le vrai plafond nuageux était dense lui aussi. Tegenslag!


La prochaine fois qu'une telle conjonction planétaire se présentera sera à l'automne 2016, si j'ai bien compris.


Donc, ce matin, dévolu à la surveillance de la confiture d'abricot en train de mijoter, j'ai résolu d'immortaliser l'opération à son stade précoce: clic. Nos rouges se confisent doucement, avec peu de sucre ajouté.


Vive les abricots ma mère, vive les abricots,

Ils ne collent pas sur les molaires,

Vive les abricots ...

(air connu) 


 

Écrire commentaire

Commentaires : 5
  • #1

    Thysebaert (vendredi, 03 juillet 2015 14:21)

    Ma Venus ne les trouvaient pas encore assez mûrs à Ste-Foy-la-Grande à la mi-juin... Quel pot (hihihi) tu as !
    L'assidu.

  • #2

    Luc Charlier (vendredi, 03 juillet 2015 15:33)

    Nous étions en train de trier les pots à confiture justement, car Christine est sélective. Je lui ai fait; "Quels pots t'iront ?".

  • #3

    Thysebaert (vendredi, 03 juillet 2015 17:31)

    Question fermeture, comment fait Mme Civale ? Traditionnelle (ringarde ?) à la paraffine, couvercle métallique pot retourné dans l'eau chaude...? Sûrement, vos "pots ne sont jamais pouris".
    s.v.p. le sujet vaut bien un billet, non ?!?
    L'assidu

  • #4

    Luc Charlier (samedi, 04 juillet 2015 09:43)

    La France est LE pays des interdits. La paraffine n'est plus autorisée pour les produits alimentaires et non disponible. On retourne donc les pots, à cru mais encore chauds; ainsi l'air file vers le haut où la chaleur stérilise la surface (en principe). Pour la masse, c'est la sucrosité qui sert d'antiseptique. Dans la vie politique, c'est différent: la masse, elle est roulée dans la farine!

  • #5

    Thysebaert (samedi, 04 juillet 2015 14:46)

    Merci Léon & Christine.
    Ma Christine fait pareil, elle les retourne aussi à cru mais encore chauds (les pots de fraises !).
    L'assidu.