REMETS-TOI VITE, PIERRE




Prouhèze est vide 

depuis quelque temps!







Je viens d'apprendre que notre ami Pierre Roudgé nous avait fait un petit malaise, chez lui dans sa retraite gasconne. J'en parle car il est en voie de rétablissement. C'est le chien de la maison qui a attiré l'attention, en pleine nuit.


Votre Léon n'a pas connu ce monument de la gastronomie toulousaine (Vanel, Belle Epoque, Stade t. ...) dans la ville rose, mais plus tard, quand deux étoilés se côtoyaient à Aumont-Aubrac en l'espace de quelques centaines de mètres.


Et voici mon anecdote qui tue.

Son sommelier d'alors - il a ouvert une cave très réputée à Saint-Flour depuis lors - qui officiait aussi comme " Maître d' "  venait d'inciser la jolie papillote en papier d'argent qui servait de cocon à un morceau de foie gras. Il venait de nous servir le plat, l'air un peu circonspect et .... moi je venais de le goûter. Le foie était réellement trop cuit: Quelques secondes en plus suffisent pour faire foirer ce type de cuisson et la salle de restaurant était pleine. Nous nous sommes regardés et il m'a fait: "Oui, je sais, mais le chef n'est pas d'humeur à ce qu'on le lui dise"! 


Le reste du repas fut parfait. On peut donc parler d'un ... repas presque parfait. 


Par après, Pierre et Sylvie sont devenus clients, et copains. Je crois qu'il doit encore y avoir un peu de Coume Majou dans leur cave perso, comme il y en avait à la carte du Grand Hôtel Prouhèze avant qu'ils ne décident de mettre un point final à leur carrière.


Nous avons gardé une jolie clientèle en Lozère, et le néphrologue du centre de dialyse de Marvejols, le Dr Dilaver Erbilgin, est un ami à qui nous rendons visite de temps à autre. Nous passons donc souvent devant "Le Compostelle" où j'ai pris tant de "petits en-cas" lorsque j'effectuais de fréquents aller-retours vers la Belgique avant mon exil. Ses volets fermés ne me réjouissent pas. 


Retape-toi, Pierre.



Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Guillaume Dusserre (lundi, 20 février 2017 19:27)

    Bonsoir,
    Quel bel article, je le découvre... et on reconnaît bien Pierre Roudgé dans tout ce que vous écrivez.
    Cependant, si vous ne le savez pas déjà j'ai une bien mauvaise nouvelle : mon Oncle Pierrot est décédé vendredi dernier et ses obsèques ont lieu demain à Plaisance dans le Gers.
    Je tenais à vous en informer.
    Bien à vous.
    Guillaume

    guillaume.dusserre@rothschild.com