MERDE A LA LOI EVIN 






Je suis saoul!


La faute à deux verres

de Rivesaltes - le mien - 

et toute une bouteille

de Haut-Médoc 1986,

le dernier millésime

qui valût la peine.










Je vais toutefois vous écrire quatre blogs, courts, que je corrigerai demain. Mais je les publie derechef. 


Jadis, je fumais de l'herbe - bio, cultivée par un ami au Cima Corgo et l'amie d'une amie, dans le Tarn. Jamais du shit. A présent, cela me donne des yeux rouges, ma prostate n'aime pas cela, j'ai un appétit d'ogre et cela ne me fait pas planer. En outre, je suis à court de souffle après deux bouffées. Idem dito pour le Partagas, que j'ai arrêté aussi; mais cela me manque beaucoup plus. Donc, je bois ! 


Ce soir, petites cailles à la sauce "hoi-sin" modifiée Coume Majou, et des jeunes poireaux rissolés à la poêle. 


On a liquidé le Cantemerle 1986 - un verre pour Christine - et il m'a comblé  ... et déçu. Enormément de finesse - parfait avec la caille, je crois que je serais un bon sommelier si j'étais aussi un vendeur - mais un poil de dilution. Il manque au moins 2 degrés d'alcool à mon goût. 



Vous voyez que j'aime le bordeaux, le bon: celui d'AVANT ! 



Écrire commentaire

Commentaires : 0