SAINT-PRIVAT A MENDE 









La Cathédrale Notre-Dame

et Saint-Privat, à Mende,

constitue un des rares édifices de style gothique

de la Lozère. 













Le département était fort actif sous les Mérovingiens et puis après, à l'époque romane. C'est le pape de Lozère, connu sous le nom d'Urbain V, qui mourut bien sûr en Avignon mais était né à Grizac, qui en initia la construction en 1360. Le même Charles V qui était "pote" avec du Guesclin imposa un impôt d'un florin par "feu" recensé en Gévaudan pour participer à l'érection de l'ouvrage.


Elle ne survécut que très mal aux guerres de religion, féroces dans cette marche du royaume. Ainsi, un "vilain Merle", Matthieu de son prénom, pénétra dans l'église lors de la nuit de Noël 1579, pour venger un meurtre commis lors de la funeste Saint-Barthélémy, 7 ans auparavant. La flèche de gauche contenait la cloche qui passait pour la plus volumineuse d'Europe, la "Non Pareille" dont le battant existe encore. Mais elle fut fondue, ainsi que ses collègues et tous les bénitiers, pour fabriquer les canons qui conquirent ensuite tout le Gévaudan.


J'ai loupé la vierge noire, mais ai admiré l'orgue munumental du 17ème siècle et les énormes tapisseries d'Aubusson qui pendent des deux côtés de la nef.


Quant au centre ville, en pleine rénovation, il est minuscule mais dégage un charme particulier, avec ses ruelles étroites et piétonnières, ses vieilles maisons à encorbellement abritant encore les commerces et ses belles devantures, parfois avec les cadres de vitrine en bois sculpté.


Nous avons eu la chance de profiter du soleil. 


Une particularité m'a frappé: nous avons certainement vu

dix boulangeries-pâtisseries en activité, très appétissantes,

mais un seul petit boucher-charcutier, d'allure moins engageante.

Bizarre.




Écrire commentaire

Commentaires : 0