OP DE "PONYHOEVE" 






Au moment où le "Titan"

de Candice, la puinée

des filles de mon frère,

et donc la troisième de

mes nièces et neveux ou bien,

si vous préférez, la cousine

de mes fils et de ma fille ...

se remet d'une intervention

chez son vétérinaire favori,

je ne peux résister au plaisir

de lui montrer comment

cela a commencé.








Vous découvrez, dans l'arrière-pays du Bachten De Kupe, un Loïc radieux et une autre de ses cousines. La dentition erratique de celle-ci  ne provient pas d'un arrêt brutal d'une de ces montures mais elle était à l'âge où passent les petites souris.


Le clan de mon frère, qui a un bon métier et entretient une écurie nombreuse, a continué à monter et ne compte QUE des cavaliers émérites. Sa fille aînée est même la compagne d'un cavalier d'obstacle professionnel. Chez moi, la tribu des cigales plutôt que des cigognes comme je l'ai laissé échapper par lapsus, on a moins attrapé le virus. Il faut dire que mon ex-camarade de promotion, thans Prof. Patrick Haentjens, un orthopédiste de qualité, a dû passer trois heures pour remettre en place le coude explosé de Johan suite à un petit changement de lieu intempestif de type "selle ==> sol". Une fixation externe et quelques semaines de plâtre plus tard, tout allait pour le mieux mais les ardeurs cavaleuses, cavalcadantes et cavalières avaient vécu. 


Bon rétablissement à ton cheval, Candice.



Écrire commentaire

Commentaires : 0