FACEBOOK, C'EST FINI

Je ne "like" pas
Je ne "like" pas




Je rassure mes proches

et amis, et parmi eux

Alison et Virginie

en particulier,

qui s'interrogeaient sur

ma santé mentale.

Non, je n'ai pas changé et

FB c'est fini pour moi.







Enfin, une page, cogérée par Christine, continuera à mettre en ligne des informations concernant notre domaine et quelques rares faits de société marquants, et je continuerai à "visiter" les pages de ma famille et de quelques amis réels (pas virtuels). Mais au-delà: finito, getann, basta


J'avais subodoré que ce media n'est pas fait pour moi. Je suis trop ouvert, trop spontané.


D'une part, le risque est réel d'y perdre beaucoup de temps. Je n'ai pas de télévision et gagne donc de précieuses heures chaque jour par rapport au téléspectateur lambda. Il ne faut pas les gâcher en papillonnant d'un site "d'amis" à l'autre.


D'autre part, mon goût de la formule à l'emporte-pièce et de la syncope amène parfois à des mauvaises interprétations, qui peuvent avoir des conséquences fâcheuses.


Enfin, une .... anecdote - vous savez combien je les aime - a emporté ma décision. Alors que je tentais de lancer un débat, sur un sujet non conflictuel et non polémique, ne touchant ni à la personnalité des gens, ni à la politique, ni à la foi, une "intervenante" m'a interpellé en ces mots (en substance): "Moi, je suis sur FB pour donner mon avis et "liker". L'opinion des autres, je m'en FOUS". Ceci confirme un de mes présupposés. Je reconnais à 100 % le droit de cette dame à exprimer un tel point de vue mais je ne me reconnais nullement, à moi, dans ce genre d'humanité.


Exit Léon.



Écrire commentaire

Commentaires : 5
  • #1

    Thierry (vendredi, 12 décembre 2014 10:25)

    RIP

  • #2

    Knapen-Verdeyen Chantal (vendredi, 12 décembre 2014 10:37)

    Je "like"

  • #3

    Cad (vendredi, 12 décembre 2014 13:57)

    Ton départ, ça ne m'étonne pas.
    Il faut en effet venir sur FB non pas pour échanger mais pour flatter son ego : cette dame l'explique très bien malheureusement...
    Il y a heureusement plein d'autres raisons de se faire bouffer son temps sur les réseaux sociaux, la plupart le font pour des raisons professionnelles, pour soutenir leur blog etc. Plus communément on peut trouver plaisant de rire aux sottises des autres et en produire soi-même, juste "pour voir" comment les conneries sont perçues. J'ai pu constater que le plus souvent, quand je lance un sujet sérieux on ne me répond que très peu, quand je dis des horreurs ou des "saloperies" que je ne pense même pas, j'ai des tas de réactions, en général qui n'ont de drôle que l'indigence intellectuelle qui les a motivées...
    En attendant, je t'embrasse!

  • #4

    alison (vendredi, 12 décembre 2014 14:18)

    idem, not surprised.
    mais si vous gardez une page, vous pouvez nous mettre en ligne des photos de temps en temps, peut-être?

  • #5

    michel (samedi, 13 décembre 2014 22:33)

    Me voila rassuré!!!