UN FOIE, DEUX REINS : IL FAUT ELIMINER

On stimule les cytochromes
On stimule les cytochromes

 

 

 

La Belgique contribue

comme elle le peut

au pouvoir d'achat

des Français.

 

 

 

 

 

Alors que gros Gégé fuit votre pays après que son sbire ait ravagé les beaux grenaches du flanc nord de Montner, la famille Charlier, secondée efficacement par Christine Civale qui est ponaise de naissance, contribue à équilibrer la balance des paiements de la gent vigneronne hexagonale.

 

En trois jours, afin de chasser l'eau qui empeste l'atmosphère corneillanaise, nous avons fait sauter les bouchons (et une capsule à vis) des délicieux rouges que je vous présente.

 

- un Cahors de l'excellent Clos Troteligotte, millésime 2009 (un peu rêche mais en devenir), 100% malbec cueilli bien mûr. 

 

- un Agly, appelé Côtes-du-Roussillon Villages, ce qui est faux géographiquement, nous sommes dans le Fenouillèdes, terre largement occitane, de 2008, assez mûr, 100% grenache noir (mais ne le dites pas) sans sucre résiduel, titrant 16,4 vol % et pourtant souple, fin et équilibré.

 

- un Gevrey issu d'un beau domaine, pinot noir vendangé mûr (cela arrive) et présentant donc des polyphénols capables de donner un peu de couleur et supportant allégrément les agressions oxydatives du temps.

 

- un mourvèdre d'anthologie du millésime 2000, provenant de chez l'adorable Mme Jouve, vinifié à la perfection par son Jean-Marie de "caviste", comme on appelle les maîtres de chai à Bandol. Salut à lui ! 

 

- un "drôle de truc" qui m'a été offert par le fromager de la rue de la Friperie de Provins: c'est à Rayas que cela se passe, et ce vdp de Vaucluse contient du grenache, de la counoise (si on le croit), de la syrah, du cinsault et du merlot, ainsi que des "divers", cépage très à la mode depuis dix ans dans la vallée du Rhône. Très bon, partant dans toutes les directions genre "vin nature" sans les déviations aromatiques que l'on rencontre malheureusement souvent. 

 

Nul n'est poivrot dans son pays, mais les Flandriens se rattrapent

dès qu'ils sortent des frontières noir et jaune. 

 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Michel (lundi, 01 décembre 2014 08:29)

    Il fait bon regarder de belles bouteilles et évoquer les mérites de leur contenu quant autant d'eau s'abat sur nous...
    Seule consolation, mais elle ne porte que sur quelques finages particuliers, les schistes de la Coume Majou vont se recharger...
    On vous espère bien au sec excepté du gosier!