HACHETTE 2015 : C'EST LE "ROC BLANC"

Vous nous trouverez à la page 757
Vous nous trouverez à la page 757

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Guide Hachette, édition 2015,

est paru en librairie.

Il me cause une grande fierté,

du plaisir et

également une déception.

 

 

 

 

 

 

 

 

Il faut être fair-play et les deux sports que j'ai pratiqués avec assiduité dans ma vie me l'ont appris: le hockey sur gazon et l'escrime. Lorsque le Guide est généreux envers nous, on accepte son verdict avec allégresse. Lorsque, comme c'est le cas cette année, il nous récompense du bout des lèvres seulement, il faut s'en faire une raison aussi.

 

Le rédacteur des notes - j'ignore qui c'était cette année - résume mon parcours. Evidemment, je ne peux m'inventer une filiation vigneronne remontant à dix générations au moins, ni non plus une implantation séculaire dans le terroir catalan. Je suis un Flamand lointain, d'origine citadine en plus et peu ou prou un golden boy. Même pas honte!

 

Il poursuit par une description très appréciative de notre Cuvée le Roc Blanc 2011: " ... Un nez tout en finesse, très typé avec ses notes de fruits rouges, de pain d'épice et de garrigue. En bouche, un bel équilibre et le velours de tanins à grains fins, soyeux et fondus, qui mettent en valeur des arômes de framboise confite et d'épices.Tout en subtilité, ce 2011 est prêt à passer à table (...)". Avouez que cela donne envie d'en boire et je souscris à cette description. Il conseille de l'associer à du pigeon, sans doute ma bête à plumes favorite, en plus. 

 

Au-delà de la modestie de ma position dans la hiérarchie des vins retenus (j'ai compté 44 entrées pour les Côtes-du-Roussillon Villages), j'en dégage cependant un grand plaisir. Depuis quatre années, je n'envoie qu'un seul vin par sélection et celui-ci a été retenu quatre fois d'affilée: Majou 2008, Majou 2009, Cuvée du Casot 2009 et, cette fois, Roc Blanc 2011. Je n'ai pas produit d' AOC à la Coume Majou en 2010, suite à la grêle sévère qui a ravagé mes grenaches le 16 juin de cette année-là. 

 

Enfin, cette septième récompense d'un de mes vins depuis que je suis installé me comble de fierté.

 

Pour le moment, la seule manière pour vous de vous procurer ce vin

sera de passer par La Cave de Christine.

Pour fêter l'événement, nous allons faire un

geste promotionnel jusqu'à la fin septembre.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 6
  • #1

    Philippe Z (vendredi, 05 septembre 2014 03:55)

    Exigence et excellence riment si bien qu'ils en deviennent inséparables en parlant de toi ...de vous. ..Bravo Luc, bravo Christine. Merci de nous offrir de si bons flacons. A bientôt j'espère.

  • #2

    Patou (vendredi, 05 septembre 2014 10:27)

    Bravop, les enfants... Bon boulot!!

  • #3

    Patou (vendredi, 05 septembre 2014 10:29)

    Encore mieux sans -p- à bravo.
    Sorry, c'est l'émotion :)

  • #4

    Vincent Pousson (vendredi, 05 septembre 2014 15:45)

    Bravo! En plus, c'est un des rares guides qui goûtent "à l'aveugle"!

  • #5

    Luc Charlier (vendredi, 05 septembre 2014 16:51)

    Merci, Vincent. Il ne reste plus qu'à faire déguster ton Isabelle. J'espère qu'on en aura l'occasion.

  • #6

    Dila E (samedi, 06 septembre 2014 07:15)

    Bravo à vous deux.