CONTU A COUIZA

Due regazze sotto il sole di Couiza
Due regazze sotto il sole di Couiza

 

 

 

Più che mai si trovano

la Marjorie e la Christine

sotto il sole di

nostro mezzogiorno.

Exactement, pas à côté.

 

 

 

 

 

 

Vous aviez découvert notre ami le Dr Contu ICI. Comme le furet dans le Bois Joli, il est repassé par là. Et il nous a aimablement conviés à une petit tour dans l'arrière-pays. Nous lui avons montré la bastide médiévale de Mirepoix, après avoir pris le lunch dans un endroit de rêve: le Château de Couiza et sa table des

Ducs de Joyeuse.

 

Ce splendide château médiéval, ressuscité récemment d'un état de ruine avancée, a été repris voilà bien bon deux ans par un couple très dynamique et qui sait ce qu'il veut: Vincent et Isabelle Nourrisson. Nous entretenions les meileurs rapports avec les exploitants précédents et la collaboration s'est poursuivie harmonieusement. En bordure du Limouxis, c'est sûr que les bons vins blancs et les blanquettes ne manquent pas à la carte. Pour la gamme de rouges, la sélection a misé sur toute notre région, dépassant heureusement le cadre du Razès et de la Malepère. Vers le sud, c'est la vallée de l'Agly qui fait de l'oeil au sommelier. Après avoir adopté Coume Majou, ce sont quelques excellents vins de Calce que vous y trouverez aussi. Oh, eh, vous ne voudriez pas que je vous dise lesquels, en plus ! Vers le nord, on saute largement l'autoroute et c'est toute la palette du piémont de la Montagne Noire qu'on met à l'honneur, en plus des Corbières évidemment: Minerve et sa Livinère, Faugères, Saint-Chinian, le Cabardès, pour filer ensuite vers les stars plus orientales de l'Hérault, par petits pas à tâtons *.

 

Pour la cuisine, le chef est verni. La Haute-Vallée de l'Aude, c'est une zone très "bio". Bon, d'accord, les dread-locks puant le suif et les tarpés brunis pendant au bout de la lippe sont légion (sans "s" final), mais cela n'empêche pas tous ces alternatifs de produire un maraîchage excellent, des viandes fermières savoureuses, des fromages non pasteurisés appétissants et tutti quanti. Quand on fait le marché pour vous, il faut en profiter.

 

Nous, ce fut la déclinaison de pomodori pour tout le monde - a great favorite of mine - et puis qui la truite du Pays de Gesse, qui le filet de canette con la sua propia polenta, bien entendu. Impeccable.

 

Vous savez que mon andouille - non, ce ne fut pas un plat supplémentaire - d'endocrinologue traitant ne veut pas que j'évoque les desserts. Je ne vous parlerai donc que du chèvre arrivé tout droit de Bugarach dans sa poudre de cèpes.

 

C'est bel et bon, tout ça, mais pourquoi tant d'italien au menu, me demanderez vous? Et bien, moi, le légitime sujet du grand empereur Charles, j'accompagnais dans ma morgue habsbourgeoise tout un petit peuple de bourbons. Dottore Professore E. Contu est sarde. Marjorie est une Colona de naissance et Christine est née Civale, en marge de cette belle côte amalfitaine.

 

E viva Italia, forza, forza, forza :

abbiamo molto cantato

con la chitarra in mano ....

 

 

 * : irrésistiblement drôle ! 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0