DES RAPACES

Peut mieux faire
Peut mieux faire

 

 

 

 

 

Doucement, les critiques,

il faut que je vous explique.

 

 

 

 

 

 

En plein parc de la Garrotxa, le long de la falaise créée par la carrière désaffectée du Volcan del Croscat, des vols de rapaces vont et viennent, par saccades.

 

On est en plein midi, il tombe un soleil de plomb et je m'escrime entre un grand angulaire pour fixer les plans de notre visite, et le petit peu de longue focale que je possède (un 85 mm avec doubleur). 

 

Ca jacasse ferme, là-haut, très haut dans le ciel et l'on sait que les charognards sont courants dans ces lieux: vautour fauve, percnoptère et même le gypaète, sans oublier des rapaces tels l'autour des palombes et la bondrée apivore. En outre, les corvidés (corneille et même corbeau je crois) ne nous laissent pas en paix.

 

J'ai eu tout juste le temps de glisser le télé dans la baïonette, sans régler la sensibilité, et d'essayer de "filer" le vol. Bizarrement, l'ombre projetée sur la paroi semble se diriger dans la direction opposée et le battement des ailes paraît comme inversé. Il s'agit d'un effet d'optique car la falaise est oblique (éboulement) et la photo est prise avec beaucoup d'angle. 

 

Au vu des 3 ou 4 specimens qui ont tourné au-dessus de nos têtes, et d'après leurs cris d'appel, je pense qu'il s'agissait de vautours (Gyps fulvus).

 

J'aime ces oiseaux magiques, qui nous rendent tant de services.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0