SIDOINE, LE RETOUR

Il devait faire autour de zéro degré
Il devait faire autour de zéro degré

 

 

 

Un petit grog ? 

(à l'Elixir du

Mont Ventoux,

bien sûr)

 

 

 

 

 

 

Le matin nous vit faire une dégustation très intéressante à Gigondas, pour un restaurant à la carte des vins très impressionnante. A son issue, nous avons appris que ma montre-bracelet avait été oubliée à Crillon-le-Brave. C'est Christine qui avait débarrassé la chambre à la hâte - bravant mon interdiction expresse - car elle craignait que nous fussions en retard. Nous voilà donc pour la troisième fois (après le dîner de la veille qui nous avait vus rejoindre Bédoin, ou bien Touareg, je ne sais plus ...) sur le chemin de La Sidoine.

 

Renseignements pris, nous avons encore largement le temps de grimper au sommet du pic qui rend la région célèbre ... en voiture bien entendu.

Arrivés sans encombre au sommet - très jolie route et progression spectaculaire vers un paysage lunaire - un message nous y apprend que la dégustation de l'après-midi, comme la guerre de Troie, n'aura pas lieu !

Ô rage, ô désespoir; tegenslag wat een tegenslag ... 

 

Faisant contre cette mauvaise fortune bon coeur refroidi, nous avons profité de la vue sur les Alpes encore bien enneigées à l'est, sur la plaine du Vaucluse vers le Luberon au sud (sans "é" comme vous le savez depuis que vous me lisez assidument) et vers les Monts d'Ardèche et les Cévennes plus généralement à l'ouest. Grandiose !

 

Enfin, nous avons pu recontacter le sommelier malencontreusement empêché et avons arrangé un autre rendez-vous pour le samedi matin.

 

 

Tout est bien qui finit bien et cela a d'ailleurs fini ...

chez mes amis William et Christine.

Vous avez lu la suite.

 

 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Luc Charlier (mardi, 13 mai 2014 15:23)

    Billet envoyé par Xavier Erken, fondateur de feu "Le Vin Passion", qui fut directeur financier du Reader's Digest en Belgique, puis mon "élève " au Ceria et ensuite mon premier importateur belge.

    "Cela faisait un petit temps pour ne pas dire plus que je n'avais plus consulté ton blog. Je tiens à te féliciter, c'est toujours aussi bien écrit et les sujets variés. Je suis curieux de voir les résultats de ton expérience avec Dirk Niepoort et surtout ton opinion. Par contre je suis particulièrement déçu de ton escalade du Mont Ventoux...en voiture ! Tu n'es pas gêné ?
    Amitiés,

  • #2

    Luc Charlier (mardi, 13 mai 2014)

    Le samu ramasse 25 personnes par an - mortes sur place - pour avoir voulu jouer au champion. Moi - diabétique sévèrement hypertendu et porteur d'un surpoids considérable - je préfère continuer à élaborer du bon vin plutôt que de passer d'une USI à l'autre, en transit vers le mortuarium ! Je veux bien mourir et ne suis pas inquiet, mais ne suis pas pressé ni désireux de choisir un moyen crétin.