MIEUX QUE LES « JEFFERSON BOTTLES »

La Llabanère, 13 Sept. 2012 © Agence Majou Presse
La Llabanère, 13 Sept. 2012 © Agence Majou Presse

 

 

Après avoir éliminé Johnny Depp et attiré la resplendissante Vanessa

au Domaine de la Coume Majou

– ne le dites pas à Christine, elle pensait que c’était

mon ex-femme après une décoloration –

c’est une autre star de Hollywood que j’ai pu inciter à nous rendre visite :

l’acteur Brad Pitt, ici avec Stephke, sa radieuse compagne,

vient vendanger le Roc Blanc, avant d’aller tourner

le deuxième volet du « Billionaire’s Vinegar ».

 

 

 

Parmi les nombreux badeaux venus les acclamer à la Llabanère hier, j’ai pu tirer leur portrait dans les coursives. Il faut dire que notre visiteur sait depuis hier que la Erasmus School lui a enfin accordé ses palmes académiques : il est Master en interprétariat, sans mention particulière. C’est d’ailleurs au cours de cette formation – approfondie – qu’il avait fait la connaissance de Melle Pierre, qui fut elle plus expéditive en la matière. On parle de la filiale éducative bien entendu, le reste ne nous regarde pas.

 

Fuyant la foule en délire, nous les avons installés dans la suite du premier, qui domine la rue de l’Eglise à Corneilla. On nous dit que leur nuit fut paisible, mais cela non plus ne nous regarde pas.

 

Le repas d’hier soir les vit engloutir plus d’un kilo et demi de blanquette de veau de l’Aveyron, celle-là même dont je vous parlais ICI. Nous avons arrosé le tout d’un Domaine de Bouscassé 1989, en l’honneur de la demoiselle, carafé une heure – il en avait besoin.

 

Ce matin, après leur avoir suggéré de pratiquer quelques ablutions à « l’eau du Boulou », qu’on ne met hélas plus en bouteille pour ne pas faire d’ombre aux capitalistes de la société Milles, nous allons pressurer le maccabeu de l’année. En effet, devant la pauvreté de la vendange (200 kg), j’ai entonné celui-ci à grains entiers et nous allons « décuver » au troisième jour de la fermentation alcoolique – ça, ça va plaire à l’oenologue ! – et l’intégrer à notre rosé en pleine fermentation. Il sera ainsi le seul VDF rosé qui pourrait revendiquer l’AOC, ce que nous ne ferons pas, bien évidemment.

 

 

Si le petit couple ne fait pas de frasques,

je vous tiendrai au courant de leurs faits et gestes.

On parle en effet d’une plongée sous-marine au large d’Estartit.

Keep connected !

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Patou (vendredi, 14 septembre 2012)

    C'est vrai qu'ils sont mimi mes enfants, héhéhé...