Remplir (et nettoyer) une cuve

Tout commence à la photo N° 1 : il faut accéder à la cuve par la « cheminée » qui garnit son sommet – celle-ci n’est qu’une cuve de stockage et ne possède pas de porte dans le bas. On y introduit la baladeuse, une échelle, le tuyau d’arrosage et généralement tous les impedimenta. Parfois, il faut y entrer soi-même : claustrophobes s’abstenir.

Regardez comme c’est propre par après (photo N° 2). Par contre, l’eau de rinçage n’est guère ragoûtante (photo N° 3).

Enfin, le niveau du vin monte (photo N° 4), comme la petite bête (photo N° 5).