LE BLANC DE COUME MAJOU

CUVÉE CIVALE 2014

 

La Cuvée Civale est née par un beau jour de septembre,

des oeuvres d’un vieux macabeu.

Sa marraine en a inspiré l’étiquette

 « à la Picasso ».

 

 

Nous possédons une parcelle de vieux macabeu (et quelques ares de grenache gris) qui échappent certaines années à la convoitise des sangliers, fort peu perturbés sur ce secteur où ne viennent que quelques promeneurs et de rares chasseurs occasionnels. En outre, le schiste y est très pauvre et la végétation ambiante nous pompe beaucoup d’eau.

 

Nous vendangeons le raisin à pleine maturité du jus, mais sans attendre que les peaux ne foncent. Après un pressurage délicat, le moût débourbe à froid pendant 48 heures. Ensuite, il fermente à température moyennement  basse (autour de 16-17°), pour éviter les arômes trop « pharmaceutiques ». Nous essayons d’obtenir le vin le plus sec possible (pas de sucre résiduel du tout sur ce millésime) et lui donnons l’occasion de se nourrir sur ses lies jusqu’à la mise en bouteilles. Celle-ci s’est opérée début avril, sans sulfite ajouté (SO2 libre = zéro). Le bouchage est assuré par le système Vinolok® qui nous donne entière satisfaction sur le plan technique et plaît à la clientèle.

 

Je souhaite élaborer un vin blanc sec et vif, sans fard ni boisage. Il accompagne à merveille le poisson grillé et les huîtres, ainsi que les asperges. Il me comble aussi à l’apéritif, avec de la tapenade ou du tarama, surtout quand j’utilise le contenu du corps d’un tourteau pour réaliser celui-ci.

 

Ce vin blanc est sélectionné par un nombre de plus en plus grand de très bons restaurants parmi nos clients restaurateurs, ceux que Christine « chouchoute », y compris un nombre croissant d'étoilés Michelin.

 

Mallheureusement, la Cuvée Civale n’est disponible que par le biais du site de vente du domaine, "La Cave de Christine", mais nous avons déjà dû réserver le solde à notre clientèle d’habitués cette année. Cela s’appelle « être hors stock ».

 

Nous en sommes désolés.

 

 

 

 

La robe est d'un beau jaune brillant,

qui reflète la lumière. Son nez, ouvert d'emblée, rappelle les fruits à chair blanche et certaines fleurs comme le lys, la pervenche ou la fleur d'acacia.

 

En bouche, l'attaque est franche et vive. Elle se prolonge par un volume certain et termine très droit, sans lourdeur, avec cette petite pointe franche qui rappelle l'élevage sur lies.

A l'aération, un rien d'agrume

et de melon confit se manifeste.

 

 

 

 

 

 

LE BOUCHON EN VERRE             ET LA CIVALE

 

Christine Civale est née dans la Montagne Noire. Sa famille, originaire de Campanie où son arrière-grand-père possédait des vignes, avait ouvert la carrière de St-Pons-de-Thomières au début du XXème siècle. Elle-même arriva dans le Roussillon voilà une trentaine d'années. A présent, la boucle est bouclée et c'est à nouveau les ceps qui l'occupent : notre vin trône sur les belles tables du sud grâce à elle. Après la Cuvée Jolo et La Loute de Coume Majou (featuring ma progéniture), il était normal de lui demander son parrainage pour notre vin blanc.