ven.

24

juil.

2015

ON SE FOUT DE NOUS

Notre astre du jour se couche sur l'étang de Gruissan
Notre astre du jour se couche sur l'étang de Gruissan



Je préfère,

quant à moi,

appréhender

les beautés terrestres.




La NASA, toujours aussi soucieuse d'extorquer des fonds aux contribuables étatsuniens, vient de faire un peu de bruit autour de la "découverte" d'une nouvelle exoplanète dont la configuration pourrait impliquer des similitudes avec notre terre à nous et donc une possibilité d'autre "vie". En même temps, elle a pu tellement se réchauffer depuis que son image - celle que Kepler analyse - a été formée que ... badaboum.


Seulement une infime minorité d'entre nous possède le bagage nécessaire à comprendre les démonstrations d'astronomes ou d'astro-physiciens, et quasiment aucun journaliste, cette engeance dont le métier consiste à expliquer aux autres ce qu'ils n'ont absolument pas compris eux-même.


J'ai déjà entendu qu'on y avait - ou pourrait y avoir - détecté de l'oxygène ou de l'ozone, signe indiscutable de "vie" (sic).


Fuck-off, man ! 


Mon coucher de soleil, presque plein ouest à Gruissan, me semble autrement plus porteur de poésie et d'intérêt  que la conquête de l'espace des industriels des "matériaux de pointe", de l'électronique, du nucléaire et de la technologie guerrière.


Ce n'est pas l'étude du ciel que je condamne, c'est le budget qu'on lui attribue - comme si il n'y avait pas mieux à faire de l'argent des impôts - et surtout les commentaires de science-fiction qu'en font les professionnels de l'info.


La preuve: nous sommes encore éloignés de l'équinoxe,

et c'est pour cela que j'ai écrit "presque" plein ouest.

Vous voyez que la position des planètes m'intéresse.




Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Denis Boireau (mercredi, 05 août 2015 16:36)

    Ne critique pas les budgets de recherché, moi ca me fait vivre!
    La recherche d'aujoud'hui, meme fondamentale, ce sera notre bien etre de demain, (si on l'emploie bien...).
    Par contre je suis 100% d'accord pour critique le ridicule des commentaires de journaleux.
    Mais 100% d'accord