SCANDALE, PEUT-ÊTRE, MAIS ON SE TROMPE DE CIBLE



Je ne suis pas

les événements sportifs

dans les medias.




Mais on ne peut  échapper aux commentaires car la radio me parvient quelquefois. Je ne sais pas qui a gagné Roland Garros ni Wimbledon, ni quel club est champion d'Espagne de football cette année.


Mais j'ai entendu que le maillot jaune du TdF fait preuve d'une supériorité écrasante et que même d'anciennes gloires, sur lesquelles des suspicions de dopage à l'EPO au début de l'apparition de cette molécule n'ont jamais été levées, émettent des doutes quant à son côté clean. Honnêtement, je ne dispose pas d'élements spécifiques pour ce coureur. 


Mais aujourd'hui, ou bien hier, on lui a craché dessus et on l'a aspergé d'urine. C'est totalement indigne. Le pauvre garçon ne mérite nullement cela.


Par contre, on se trompe de cible. Son entourage veut qu'il reste le meilleur, et fait "tout ce qu'il faut" pour cela. C'est leur métier, à ces gens. Ils gagnent leur vie et nourrissent leurs enfants en faisant gagner leur équipe. Je ne cautionne nullement ce système mais le capitalisme veut ça. Il a besoin d'une "grosse part de marché" , voire d'un monopole, et met tout en oeuvre pour l'obtenir. La publicité l'y aide et il n'existe de sport professionnel que pour SERVIR la publicité. Full stop.


Par contre, le vrai coupable, la racaille, c'est le médecin sportif des équipes. Et ce n'est pas propre au cyclisme: tous les sportifs pro, et certains amateurs aussi, "prennent quelque chose". Je ne parle pas uniquement des anabolisants, des "oxygénateurs" mais aussi des anti-douleurs, des agents cicatrisants miracles, de anxiolytiques, des "suppléments" en tout genre, y compris la créatine, pourtant en vente libre.


Le médecin sportif devrait permettre d'optimiser l'entraînement en empêchant les organismes d'aller trop loin, et devrait mettre ses protégés "au vert" en cas de blessure évolutive ou de fatigue exagérée. 


Et que fait-il? Le contraire exact.


Il combat la douleur, qui est un signal d'alerte.

Il supprime la fatigue, qui nous invite à lever le pied.

Il favorise le développement d'une masse musculaire anormale, au pris d'un effort cardiaque démesuré, d'un épuisement et d'une dérégulation de l'axe hypophyso-surrénalien et il surcharge les articulations et les tendons. Enfin, il perturbe l'équilibre neuro-endocrine (système de la dopamine, de la sérotonine, des endorphines  ...). 


Pourquoi? Parce qu'on le paie pour cela et car il gagne de l'argent en vendant ses poisons.


Honte sur les médecins du sport, dès lors qu'il transgressent cette obligation inaliénable de tout médecin: défendre AVANT TOUT l'intérêt physique, moral, psychologique du patient, envers et contre tous et tout, même la justice si le cas se présente. 


Ne prêtez pas votre concours à cette tuerie.

Boycottez tous les événemens du sport professionnel. 



Écrire commentaire

Commentaires : 0