dim.

19

juil.

2015

TRILLA : QUEL TALENT !

Christine Civale devant sa cuvée + La Loute
Christine Civale devant sa cuvée + La Loute






Je vous fais

ce compte-rendu

plein d'enthousiasme

"avant de monter 

à la montagne".











Comme toujours, la radio du service public qui souhaite attirer la foule vers les investisseurs infâmes de la côte catalane, les vendeurs de pizzas cracras, les fourgueurs de tapas dégueulasses et de cocaïne à la mescaline, nous prédit une matinée ensoleillée mais des orages et beaucoup de pluie sur les hauts cantons cet après-midi. Je n'en crois rien et nous alllons de ce pas rendre visite à notre client chéri de Saillagouse, puis à l'excellente charcuterie du village, pour ensuite nous réapprovisionner en fromage fermier de Cerdagne, le tout agrémenté de belles balades en altitude.


Mais hier, hier: full marks pour toute l'équipe municipale de Trilla! La fête du village et son salon des vieux cépages a fait carton plein.


Vingt-cinq viticulteurs avaient répondu à l'appel, dont Matthieu Deiss venu de son lointain Bergheim. Je n'ai malheureusement pu qu'échanger quelques mots avec lui, évoquant les facéties de sa merveilleuse maman, Clarysse. Il était conférencier-exposant et nous avons tous deux répondu à la foule dense des visiteurs (tant mieux) plutôt que de vaquer à nos petits plaisirs personnels.


Or donc, plus de 260 visiteurs, et tous très intéressés.


J'ai quand même eu l'occasion de déguster les vins de pas mal de collègues, dont mon voisin de table, Raymond Manchon. Ce excellent coopérateur d'Estagel, sympathique et de convictions politiques très proches des miennes, vinifie à présent à son compte de jolis carignans, en parallèle avec ses activités collectivistes: l'économie de marché au service de la lutte des classes! Il possède un des domaines les mieux entretenus du village et se montre aussi un vinificateur très pointu. Cela me fait grand plaisir. Je peux ainsi le taquiner encore plus facilement, sans exagérer car il possède de solides biceps, le gredin! 


Une mini-troupe théâtrale saint-ponaise est venue faire de l'animation et a au passage salué notre Christine, une "païs" à eux. Avant cela, un commerçant (meubles haute gamme) en vue de la place de Perpignan avait aspergé la jolie robe en lin blanc d'icelle de moult carignan mauve bien soutenu. Il était gris, quant à lui, pôvrette. On ne lui en veut pas - je crois qu'il souhaitait en fait frotter les souillures - mais il aurait pu au moins proposer de régler le teinturier (on dit "pressing" en France). 


Le buffet offert aux participants était, comme d'hab', irréprochable. Nous n'avons pas eu le temps de visiter les attractions proposées au fil des rues du hameau, boulot oblige, mais les visiteurs s'en sont déclarés ravis.


Que vous dire de plus: 3 bouteilles de Cuvée Civale dégustées prouvent l'intérêt du public, qui s'est vu offrir une mini-verticale de

La Loute. Michel Smith, qui tient salon chaque année avec son "Carignan Corner", montrait le millésime 2011, qu'il a sacré "champion du monde " (médaille en fer blanc) et moi, de manière plus roturière, j'ai proposé les 2010, 2012 et 2013. La réaction fut très encourageante, tout le monde appréciant la fraîcheur du vin, son élégance et s'étonnant de la jeunesse de ces cuvées. Vive les mises sans sulfite et le bouchage hermétique! 


Bravo aux bénévoles de Trilla,

bravo à la conseillère municipale Mechtheld

et bravo à André Dominé.

A l'année prochaine.




Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Michel Smith (dimanche, 19 juillet 2015 09:13)

    Oui, un grand bravo à tous !