YES, SADLY I MUST RELAY THIS INFORMATION: CHRIS SQUIRE IS THERE NO MORE


Il avait dix ans

de plus que moi,

environ, et son soutien rythmique a longtemps enchanté mes oreilles.



Il avait été, avec Jon Anderson, un des co-fondateurs d'un des groupes de "progressive rock" les plus marquants (avec Genesis). Justement, la musique de YES tendait à favoriser un peu les aigus et la voix du chanteur aussi. Il fallait donc la basse de Squire pour "assurer" un peu et pour ... rassurer aussi. 


On le savait atteint d'une forme rare de leucémie, qui touche particulièrement les formes jeunes de la lignée érythroblastique, le syndrome de Di Guglielmo. Ce cancer de la moelle osseuse atteint surtout les hommes de sa tranche d'âge et est de très mauvais pronostic. Cela s'est confirmé.


Il avait renoncé, pour la première fois dans l'histoire du groupe, à tenir sa place pour la tournée d'été prévue cette année et Billy Sherwood devait le remplacer.


Salut, l'artiste and good bye:

the show must go on. 



Écrire commentaire

Commentaires : 0