ZUFFENHAUSEN ET KOKSIJDE-BAD A AUMONT-AUBRAC

"Nous recevons un groupe", nous dit la souriante jeune femme qui assure l'accueil à

"La Gabale", "j'espère que cela ne vous dérange pas". 



Je vous ai parlé souvent de la jolie adresse de Cyril Attrazic à Aumont-Aubrac, en marge de ce Gévaudan où il fait si bon vivre, près de la nature. 


Cette fois, entre des livraisons sur l'Aveyron, une dégustation à Laguiole et notre rencontre annuelle - qui constitue toujours un événement agréable pour moi - avec l'équipe de Serge Vieira et de Marie-Aude, c'est vers midi hier que nous avons abordé Aumont (sortie 35 sur l'A75) pour y laisser au sommelier un carton de Cuvée La Loute 2011, référence qui ne figurait pas encore à la carte de cette belle maison.


Nous souhaitions en profiter pour prendre le lunch à la "La Gabale", la partie brasserie de l'établissement, certainement l'offre la plus "gastro" de toutes les tavernes le long du chemin qui mène à Saint-Jacques. On y déguste des produits certes un peu moins "nobles" qu'à l'étage (un macaron depuis pas mal d'années), mais réalisés avec le même soin et dans la même inspiration, pour une addition réellement douce.


En fait de "groupe", nous avons partagé la salle avec une petite centaines de propriétaires de Porsche (des 911 et dérivés pour la plupart) qui participaient à un rassemblement. Je dois dire qu'ils se sont conduits en gens bien élevés: pas trop de brouhaha pour un tel nombre et jamais ils ne parlaient la bouche pleine. Les classes aisées savent se tenir ... parfois. 


Mina / la "vioque / ma mère avaient des étoiles plein les yeux en voyant les mécaniques du Wurttemberg parquées sur l'aire de stationnement de l'hôtel-restaurant. Il faut vous dire qu'elle fut "porschiste" elle-même dans les années '60, début '70. Oh, il ne s'agissait pas à l'époque des monstres de près de 4 litres de cylindrée affichant 500 CV au banc de puissance, mais d'un "flat four" de type Volkswagen, en fait le 1600 cc de la 356, baptisé

Porsche 912, avec la même carosserie que la 911. C'est d'ailleurs la 911 T (la "petite" 911) qui la remplacera peu après. Mais il émettait joliment son "vroum-vroum" et faisait la joie - un peu narcissique et élitiste mais pourquoi pas ? - de sa propriétaire. Elle roulait vite et beaucoup. 


Ma mère s'est réjouie à la vue de ces Porsche

et nous, nous avons bien mangé.



Écrire commentaire

Commentaires : 0