NOUS NE FAISONS PAS QUE MANGER




Toute chose

a une fin,

y compris

les meilleures ...







... et notre jubilaire a repris l'avion à Salvaza, aérodrome affublé lui aussi du funeste logo "Sud de France". 


De là, il n'y a qu'une foulée de Kangoo pour aller livrer le restaurant Deymier, devenu "Chez François Bassas" (et son épouse et son sommelier, une fine équipe), à Pamiers.


J'ai déjà eu l'occasion de comparer dans ces colonnes la cuisine de François à celle de Saburo Inada, mon ami nippon de Bruxelles. Et la ressemblance ne s'arrête pas là: même précision des cuissons, même soin pris avec les légumes, même gentillesse de l'accueil, même plaisir manifeste d'exercer son métier et même absence de "prise de tête". La seule différence majeure réside dans le couvre-chef: une brosse bien drue chez l'un, la casquette (et parfois le "béret basque" paraît-il) chez l'autre.


A Pamiers, il faut réserver sa table de déjeuner bien à l'avance, car les professionnels prennent d'assaut la salle à manger et le temps imparti pour la pause de midi des "actifs" impose un seul service: les formules sont imbattables et les petites bouteilles, bien représentées à la carte (37,5 et 50 cl) permettent aussi de faire son choix sans compromettre les activités de l'après-midi.


François est originaire de Pèzenas et a fait sa formation à Souillac la périgourdine, vous savez, là où on distille une vieille prune issue de prunes vertes très aromatiques et non des quetsches. Il a aussi "visité" Paris où on l'a trouvé au Ritz mais aussi au fourneau du premier ministre à Matignon, excusez du peu. Il affectionne le marché de Pamiers et sa foire au gras et ne dédaigne pas de faire ses courses en compagnie de Sylvain Joffre (En Pleine Nature). Je pense que mettre ces deux là côte-à-côte dans une cuisine doit donner naissance à un lunch familial du dimanche qui vaut le déplacement.


Honnêtement, les contacts avec ce genre de chefs, plutôt la majorité parmi la clientèles méridionale de Christine, est un des aspects les plus agréables du métier.


A propos, les résultats de ma dernière prise de sang,

réalisée jeudi passé, étaient ex-cel-lents.

Même pas trop de cholestérol, na ! 




Écrire commentaire

Commentaires : 0