CA, JE CONNAIS PAR CONTRE









Voilà dame la Loute, et son vieux carignan qui file gentiment vers son centenaire (encore 7 ans). 












Je suis très inquiet de la tournure que prennent les événements. Sur cette parcelle, la nature à quinze jours d'avance par rapport aux 10 années précedentes et moi, occupé comme je suis par mes obligations commerciales, j'ai quinze jours de retard dans mon planning. Je plaide "pas de chance" pour le mildiou de 2014, qui m'a empêché de rentrer du "très mûr" comme j'aime à le faire et m'a donc privé de Cuvée La Loute 2014.


Mais si c'est l'oïdium qui pointe le bout du nez en 2015 (pour la première fois depuis 2006), là je devrai en assumer la responsabilité. 


En même temps, je dois vendre le vin du stock

- pour la Loute, cela va tout seul -

et ne peux pas être partout à la fois.


Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    michel Lacave (jeudi, 30 avril 2015 15:36)

    Cher Luc, soyez encore plus sulfureux seule chance de juguler le fléau oïdium!qLk