JE SUIS BLEU DU SEVERAC

 

 

Je pense enfin tenir mon alternative au Roquefort.

 

Merde aux grosses structures et à Lactalis.

 

 

 

 

 

 

Sous réserve de plus ample informé, il n'y a PAS de réel producteur fermier de Roquefort. Il n'y aurait plus que 7 sociétés réellement différentes et la plus petite utilise le lait de 17 apporteurs. Le vieux gaucho que je suis se méfie de plus en plus des systèmes kolkhoziens. Ils ont dévoilé à foison toute la bassesse de l'âme humaine. Mais j'aime le fromage de Roquefort et son affinage si particulier.

 

Fait son entrée le Bleu de Séverac. Je pense que je l'ai goûté la première fois chez Bastide à Nasbinals, sur le plateau. Avant hier; jeudi, nous avons manqué un de ses producteurs principaux, sur la commune de Blayac, car le marché de Séverac-le-Château ne se tient que le matin.

 

Qu'à cela ne tienne, nous en avons trouvé en un lieu maudit. Le préposé au rayon ne savait même pas que le village voisin héberge la fromagerie, qui utilise exclusivement le lait de ses propres brebis, FERMIER donc. Cette fourme pèse un bon kilo (1,1 à 1,2 kg) et provient de traites des 6 premiers mois de l'année, race Lacaune en pâture sur les Grands Causses. C'est donc une traite de ... blanches.

 

Nous en avons acheté une demi, avant de rendre visite à la ferme lors d'un prochain passage aveyronnais. Nous y sommes tout le temps.

 

Je vous déconseille de nous imiter:

on ne peut se retenir d'en manger

une fois la salive en mouvement.


 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Jesenia Thorp (mardi, 31 janvier 2017 16:29)


    Right away I am going away to do my breakfast, after having my breakfast coming yet again to read further news.