UN PEU D'EVASION POUR S'EXTIRPER DE L'ADMINISTRATION

Vu de la D 623 avant d'arriver à Limoux
Vu de la D 623 avant d'arriver à Limoux



Aujourd'hui, hélas, 

c'est l'administration 

qui m'accapare:

DRM, deux DAE,

mise à venir, bilan annuel

et TVA.






En toute honnêteté, malgré le plaisir que j'éprouve à travailler la vigne et à vinifier, si j'avais su que le métier de vigneron impliquait tant de paperasse, je ne l'aurais pas fait. Et je ne recommencerais pas.


C'est d'ailleurs le but poursuivi. La France, mais aussi l'Union Européenne derrière elle, souhaite la disparition des petites entreprises dans le monde agricole. Peut-être est-ce le cas dans toutes les branches d'activité mais je les connais moins bien? Dans notre secteur, les capitalistes - car c'est évidement une fois de plus de cela qu'il sagit - veulent voir fleurir l'agro-alimentaire qui aura un "chef d'entreprise" et puis tous des subalternes, plus ou moins prestigieux et plus ou moins bien payés. De l'autre côté, l'administration en est l'alliée objective. Toute cette paperasserie parfaitement inutile au niveau de la production, mais même au niveau de la surveillance par l'état, génère une série de postes de contrôle. Ils aiment ça, tous ces inutiles qui n'ont jamais rien fait par eux-même mais passent leur temps (et sont payés à cette fin) à "évaluer" le travail des autres, à juger, à critiquer et ... à punir, dans l'arbitraire le plus total.


Or donc, jeudi dernier nous rentrions de clientèle par la route qui joint Castelnaudary à Limoux, après quoi nous longeons d'habitude la Haute-Vallée de l'Aude. Plutôt que l'autoroute (15 € et 100 km de supplément), cet itinéraire plus direct nous coûte une demi-heure de notre temps mais il en vaut la peine. Arrivant en vue de Limoux, voilà la vue sur le Canigou, au hasard d'un "arrêt pipi" - vous saurez tout.


Cyprès et cyprès italiens, plus quelques feuillus, jalonnent le chemin qui serpente dans les collines du Razès, dont on aperçoit les fertiles labourés. Je ne suis pas un inconditionnel de ses vins, mais voilà une bonne terre à maraîchage.


C'est jolie et varié, l'Aude.






Écrire commentaire

Commentaires : 0