UNE IMAGE QUI FAIT RÊVER LES BELGES

 

 

 

 

 

 

 

Le mimosa fleurit en deux étapes

ici dans le Roussillon

car il s'agit de deux

variétés distinctes.

 

Et le citron ... mûrit !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le jardin de La Franqui, où réside le "Tonton" de Christine et où elle a établi son bureau, nous livre en abondance des rameaux de mimosa. On les sectionne alors que les fleurs ne sont pas encore épanouies et elles s'ouvrent en quelques jours, exhalant un parfum subtil d'abord, entêtant par après. 

 

Le citron, lui, provient d'un arbre qui croule sous les fruits pour le moment, dans le jardin d'un studio occupé par la fille de Christine, dans les environs de Perpignan. En effet, elle retape pour le moment avec son compagnon (conjonctions ou prépositions importantes dans ce genre de phrase, j'avais d'abord écrit "ainsi que" mais cela prêtait à confusion) une maison qu'elle vient d'acquérir et est donc logée chez les parents de celui-ci, en attendant la finition des travaux. Ils ne manquent pas de nous donner des paniers entiers de cet agrume obtenu sans aucun traitement: slurp. 

 

L'étape suivante consistera à en fournir en temps et heure à ma mère pour son Limoncello coxydois et à nous en faire "un bon peu" sous forme de confiture, difficile à bien réaliser (beaucoup de pectine, grosse acidité) et nécessitant l'achat masif de fructose. Enfin ... du jus. J'adore.

 

Eh oui, le sud n'a pas que des désagréments ! 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Anne (vendredi, 13 février 2015 23:26)

    Mmmmm, , les beaux citrons.... et magnifique les mimosas.