NASBINALS TOUJOURS SOUS LA NEIGE 

 

 

Il y a deux mois,

je vous montrais

Nasbinals

sous la neige.

 

Jeudi dernier,

rien n'avait changé. 

 

 

 

 

Christine et moi remontions voir notre clientèle belge et le même scénario m'a fait pousser la même remorque sur le même placette devant l'Eglise Sainte Marie. Cela m'a permis de partager avec elle la bonne viande de l'Aubrac et de boire le vin de la famille Teulier, à Marcillac. De la même chambrette, le clocher - dont la petite cloche sonne toutes les heures, tandis que le bourdon se met en branle

à 7 heures du matin, le timbre un peu fêlé - pointe sa flèche vers un ciel de plomb. Pourtant, il ne gèle plus au matin, même si le joint en caoutchouc des portières empêche un temps celles-ci de s'ouvrir.

 

Daniel nous avait nourri la veille,

et sa soeur m'a présenté l'additon au matin:

une vie simple et bien réglée.

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0