PAS LE CLAIR DE LUNE A MAUBEUGE

 

 

 

Normal, puisque

la Meuse

ne se jette pas

dans la Méditerranée.

 

 

 

 

 


Hier après-midi, il faisait un vent de fou sur notre département. La Tramontane affichait des pointes à 110-120 km par heure sur la plaine, avec un record de rafale à 146 km/h au Cap Béar. C'est bien la seule fois qu'un Béar(t) a eu du souffle ! 

 

Christine a tenu à aller vérifier le bon ajustement de sa toque en peau de bébé phoque orphelin lors d'une promenade à dos d'âne au bord de l'étang de Canet-St-Nazaire. Moi, je m'étais juché sur une mule, pour lui faire honneur, et elle a préféré un bardot. Chacun sa monture et Atol sera bien gardé.

 

Cette étendue d'eau saumâtre, peu profonde, de près de 8 kilomètres carrés, sert de réserve ornithologique et possède encore une série de cabanes de pêcheurs aux toits en roseau, similaires à celles que les colons romains ont trouvées à leur arrivée. Certaines sont des propriétés privées, d'autres sont louées comme gîtes de vacances à la belle saison. En plus du beau temps, la mairie garantit la présence de myriades de moustiques, qui aiment à plonger dans l'étang ou dans la mer située 30 mètres plus loin. Par mimétisme sans doute, un Airbus s'y abîme de temps à autre également. Je crois que la municipalité envisage d'ailleurs un jumelage avec la ville de Surabaya.

 

Canet elle-même, qui fut la circonscription de la députée de droite Arlette Franco pendant plus de 20 ans, possède un complexe aquatique de haut niveau, avec une piscine olympique ayant servi de base arrière à la jolie Laure Manaudou et à son non moins séduisant entraîneur (!), M. Lucas. Il faut dire que madame le maire fut elle-même une nageuse de compétition de bon niveau, à une époque où les méthodes de "préparation" devaient quand même être moins sophistiquées

 

Pendant un demi-siècle à dater de 1900, un tramway (à voie métrique, càd dont l'écartement des rails s'élève à un mètre) reliait la station balnéaire au centre de Perpignan. C'était bien commode mais privait le Trésor Public de l'important revenu généré par le radar à déclenchement automatique installé sur la voie rapide qui l'a remplacé. 

 

Le port attire du monde et son pôle nautique héberge des chantiers navals importants ( Catana, Jeanneau, Hanse, Prestige). Au printemps et à l'été, un grand nombre de défavorisés du nord de la France vient grossir la population des vacanciers du nord de l'Europe, permettant ainsi de se débarraser facilement de ses petites pièces jaunes sans devoir déranger Mme Chirac ni gros Douillet. De même, des centaines de caravanes des "gens du voyage" viennent prendre possession de tous les équipements sportifs du littoral catalan, avec la permission tacite de la préfète, car jamais on ne voit la moindre intervention des forces de l'ordre. Je suppose qu'elles sont retenues par leurs entraînements au tir à la grenade offensive au barrage de Sivens. Par contre, le personnel municipal, lui, doit déployer des trésors d'énergie, aux frais des riverains, pour remettre les lieux en état après la saison. C'est parfois difficile de comprendre où sont les priorités! 

 

Hors saison, Canet est une station très calme, au front de mer hélas post-moderne mais propre et agréable. Il n'y a malheureusement plus qu'une seule vraie villa de style, remise à neuf ces dernières années, mais la route parallèle à la promenade, environ 20 mètres à l'intérieur des terres, possède encore pas mal de petites "canétoises", ces copies des maisons de pêcheurs destinées à présent aux estivants, pleines de charme. Vous remarquerez que j'ai mis la minuscule à cette métonymie, d'accord en cela avec mon camarade Vincent Pousson

 

L'attrait principal de Canet, il faut aller le chercher chez Miguel de Cervantès. Depuis bientôt dix ans en effet, le couple formé par le chef Gilbert Gris et sa femme, lui Toque Blanche du Roussillon et elle ancienne pharmacienne en région parisienne je crois, nous faisait l'honneur de présenter plusieurs de nos cuvées à la carte de leur restaurant gastronomique: le Don Quichotte. Monsieur Gris proposait un menu original, intitulé "trilogie", basé sur trois entrées coordonnées, trois plats consistants et trois desserts. Au moment de prendre sa retraite et de laisser là les moulins et le vent, il a eu l'intelligence de s'assurer les services d'un second prometteur, Jimmy Nicaud. Celui-ci et son épouse Sandra, très conviviale et communicative, ont repris l'établissement qui constitue un vrai pôle gourmand parmi la multitude d'autres enseignes, plus axées sur une restauration rapide et folklorique, voire carrément "trash", à une ou deux exceptions près.

 

Vous l'aurez compris, Christine et moi sommes très sensibles

au charme de Canet en hiver ... mais un peu moins l'été! 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Marlène (dimanche, 25 janvier 2015)

    Des photos de Christine sur son bardot et de toi sur ta mule ???