PRESQUE 20 ANS DE DIFFERENCE 

Dernière semaine de janvier 1996
Dernière semaine de janvier 1996

 

 

 

 

Nous sommes à l'hiver 1996 et "Kiik papa, zonder handen!".

 

 

 

 

 

 

 

Ce samedi, la Loute part aux sports d'hiver ... seule avec un homme : quelle horreur ! Tu la surveilles, bien, hein, Nico.

 

Au-delà du côté anecdotique et de "la honte" que ressentent les djeuns devant leurs photos d'enfance - pourtant, qu'elle est craquante, déjà ! - cette évolution nous fait réfléchir. 

 

Dans les années '90, même si le tissu familial était un peu "secoué" comme c'était mon cas, à l'identique de millions d'occidentaux, partir aux sports d'hiver constituait une occupation "habituelle" pour les nantis des classes moyennes, et ne posait pas de problème "moral" concernant l'écologie ou l'injustice sociale.

 

Vingt ans plus tard, ce serait un réel sacrifice financier pour moi - sauf à la jouer petit et rogner sur tout - d'une part et d'autre part, la vue de toutes les infrastructures nécessaires, complètement à l'abandon à la saison des randos, ici dans les Pyrénées, a changé ma perception de cette activité. Or, il existe une solution: apprendre aux gens le ski de randonnée, avec montée "à peau de phoque" et telemark. Oui mais: le personnel nécessaire aux remontées, les fabricants de télésiège, les équipementiers, les handicapés - on dit "mal skiants", maintenant ! - les vieux comme moi ...

 

On a donc sacrifié la montagne à une certaine économie des loisirs et à des marques. Vous serez nombreux à me trouver grognon. Moi, je suis content de ne plus avoir 20 ans.

 

Amuse-toi bien, la Loute et reviens bronzée, avec ou sans béquilles ! 

 

 

 PS: et un grand merci à la Patou de ce blog pour la mise à disposition du bel

       appartement face au Mont-Blanc (sur son autre face !). 



Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Patou (mercredi, 14 janvier 2015 10:29)

    Graag gedaan!!