LE LAC ... MIROIR AUX ENTOURLOUPETTES



Les lueurs "orangées"

du couchant ...

à méditer.






The show must go on.

Moi, je voudrais profiter de ce joli coucher de soleil sur le lac de Villeneuve-de-la-Raho pour illustrer la difficulté qu'il y a à communiquer et à cohabiter.


Temps jaloux, se peut-il que ces moments d'ivresse,

Où l'amour à longs flots nous verse le bonheur, 

S'envolent loin de nous de la même vitesse

Que les jours de malheur ?


Le lac d'origine couvrait 150 ha et fut asséché en 1854, puis sa surface fut mise à la disposition des agriculteurs. L'attrait de ces terres agricoles, situées à très faible distance de Perpignan, chuta en parallèle avec la désaffection pour les vins doux de la plaine et on rétablit (en 1977) non pas une pièce d'eau mais deux ( finalisées à partir de 1990, suite à la construction de la grande digue), pour en faire des réserves d'eau potable. L'arrivée massive d'une faune intéressante poussa bien vite à installer une réserve ornithologique. Nous y avons vus avant-hier une quantité importante de foulques et des grèbes huppés, en plus de différentes variétés de "mouettes" et autres: goélands, gravelots, pluviers vraisemblablement, je ne suis pas expert.


L'endroit a fait l'objet de luttes politiques incessantes entre les différentes instances locales et départementales, tantôt "de droite", tantôt "à gauche". Finalement, en 2000, c'est le Conseil Général, généralement aux mains du Parti Socialiste, qui a établi définitivement une base nautique et des aménagements touristiques. Christine et moi allons nous y promener de temps à autre, hors saison,et parfois même parcourir à vélo le chemin cyclable qui en fait le tour (env. 10 km).


Le comble de la bêtise opposa les factions en présence il y a 3-4 ans: l'une d'elle, qui gérait le petit chenal par où se fait l'alimentation en eau, tenta de mettre à sec l'ensemble de la structure. En effet, le volume total atteint 18 millions de mètres cubes, obtenus de novembre à mars en dérivant les eaux excédentaires du canal de Perpignan. La pluviométrie faible ne compense en effet pas les pertes par évaporation. Pour la vidange éventuelle, un raccord souterrain existe vers l'Agouille de la Mer, à l'est du lac. 


Donc, cet équipement touristique, modeste mais attrayant, dont on ne voit pas quelle nuisance il peut apporter (hormis des moustiques en quantité) a quand même réussi à opposer la classe politique et à mobiliser du temps, de l'énergie et de l'argent.


Le Lac n'est pas grand, et on aimerait bien que le public en ..."Prophite" ! 




Écrire commentaire

Commentaires : 0