UNE BOUTEILLE "COLLECTOR"

Il est petit face au magnum, mon Pochtron 1er
Il est petit face au magnum, mon Pochtron 1er

 

 

 

 

 

 

Vous avez bien vu, le millésime 2013 de notre vieux carignan,

la Loute de Coume Majou,

et en magnum encore bien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un amateur fidèle de ce vin, à qui je ne peux rien refuser, insiste chaque année pour en obtenir quelques magnums. Il me confie les bouteilles vides, que je conditionne spécialement pour lui et habille. Nous sommes d'accord, lui et moi, que l'avantage qualitatif du magnum par rapport à un 75 cl disparaît dès lors que l'obturation est hermétique, mais je lui concède que ce format "a de la gueule".

 

C'est à chaque fois pour moi l'occasion de redéguster le vin. Ici, comme les deux millésimes précédents, c'est un fruité intense et pur qui domine; l'absence de sulfite sans doute. A l'inverse de 2012 et de 2011 par contre, le sentiment de grande plénitude - le degré alcoolique "costaud" en fait et le glycérol qui va avec - ne frappe pas, mais plutôt sa fraîcheur et sa vivacité, comme en 2010 mais avec plus de corps. Il est "effrayant" de constater comme ce vin est déjà gourmand. Tant mieux.

 

Quant à la Loute en chair et en os, c'est à la fin du mois qu'elle quitte l'adolescence avancée: elle entre dans sa vingt-cinquième année. Vous ne pouvez pas savoir comme ... cela ne changera rien pour elle. Mais pour un père! Jadis, on n'aimait guère voir ses filles coiffer Sainte Catherine. Moi, le 25 novembre, je m'en tape, du moment qu'elle ne se conduit pas comme une Sainte Nitouche. De ce côté-là, pas de danger. Circulez, il n'y a rien à craindre. 

 

A bientôt la Loute et ne change rien, on t'adore.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Thierry Charlier (mardi, 06 janvier 2015 09:48)

    Une très proche collaboratrice du Ministre Fédéral de l'Economie, Kris Peeters, a reçu pour les fêtes une bouteille de La Loute 2011. Elle a beaucoup apprévié. Cela n'en fait pas une B.V. et elle n'est pas professeur de Physique, mais quand même !

  • #2

    Thierry Charlier (mardi, 06 janvier 2015 09:51)

    Tout cela me donne l'envie d'enfreindre l'Avis de la Faculté et d'ouvrir une bouteille pour la goûter, mais avec qui ? NB depuis mon séjour très arrosé dans le Sud-Ouest en Octobre, je suis resté tout a fait abstinant !

  • #3

    Luc Charlier (mercredi, 07 janvier 2015 11:09)

    Un "abstinant"; c'est quelqu'un de tellement abstinent qu'il ne boit que ... néant?