JE DEFENDS LA "SCIENCE DES ÂNES"

 

 

 

 

 

 

On a pu appeler ainsi

l'orthographe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est mon ami Dilaver, néphrologue ayant lui gardé son froc professionnel, mais turc d'origine, à l'orthographe quasiment infaillible - en français, j'entends, car je n'entends rien au turc ! - qui postait récemment sur sa page FB à ce sujet.

 

J'y suis très attaché personnellement. Oh, je n'écris pas "sans faute" mais j'essaie d'en commettre le moins possible. Celles qui subsistent proviennent soit d'un moment d'inattention, et sont alors généralement des "coquilles" (oubli d'une lettre, erreur de typographie ou inversion), soit d'une interprétation logique d'une règle qui ne l'est pas. Le pluriel des noms composés en est un bon exemple et l'accord d'un participe lorsqu'intervient aussi un infinitif en est un autre, quoique là, les règles ont un sens, même si je les trouve trop compliquées.

 

Je ne suis pas un lecteur régulier du Figaro ni de ses magazines, vous vous en doutez, car ces publications n'ont généralement d'autre but que de desservir la "gauche" - ce qu'on appelle ainsi en tout cas - et pèchent par un manque d'objectivité crasse, mais le constat fait ici me paraît crédible. 

 

Crédible aussi l'affirmation que l'orthographe "rentre" de deux manières complémentaires: la lecture d'une part, et la pratique d'exercices divers - dont la dictée - d'autre part.

 

Un des aspects extrêmement désagréables de FB  pour moi est la négligence totale dont font preuve la majorité de ses utilisateurs vis-à-vis de l'orthographe. Le fait que ce soit "quick and dirty" les dispense de toute attention sur ce plan. Lorsque je m'insurge, ce sont quasiment des insultes qui pleuvent ou alors la remarque, qui signe à mes yeux le niveau le plus bas de la mauvaise foi chez ses auteurs, que: "Quand on a rien à dire sur le fond, on critique la forme". 

 

Et bien non, minus habens ("habentes" si j'accorde!) de tout poil: le respect que vous me devez, puisque je daigne passer du temps à vous lire et parfois à argumenter, devrait vous inciter à faire l'effort de vous relire. Ce temps-là, je le prends pour formuler mes remarques, mes pointes ironiques, mes clins d'oeil

- voici un pluriel "logique" - et aussi pour lire vos réactions.

 

Merde aux analphabètes !

 

(sauf quand ce sont les circonstances sociales et/ou géographiques

qui ont empêché d'accéder à un niveau de lettrisme acceptable)

 

PS: j'ai écris "sans faute" avec le singulier. Il me paraît logique de ne pas accorder au pluriel une expression dont le nombre indiquant la contenance est ... zéro Je ne sais pas ce qu'en pensent les grammairiens. Pourtant, on lit très souvent le contraire. 




Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Dilaver (dimanche, 04 janvier 2015 22:24)

    Bingo! Enfin une faute d'orthographe commise par Luc!
    Ceci dit (donc rien à voir avec ma remarque du paragraphe précédent), à propos de "coquille" (j'aimerais connaître la genèse de ce mot dans cette signification): sans le "cul", elle devient "couille" une co(q)uille. Où va-t-on chercher cette science des ânes? Est-elle exacte?

  • #2

    Luc Charlier (lundi, 05 janvier 2015 08:16)

    Sans doute à cause de ceci: http://fr.wikipedia.org/wiki/Coquille_%28typographie%29