VU DE LA MONTAGNE NOIRE


Hier, en début

d'après-midi, le Canigou faisait comme une

saillie hiératique

dans le contre-jour,

depuis les flancs de

la Montagne Noire.





La montagne sacrée des Catalans, au pied de laquelle nous vivons, pointe son sommet au-dessus des brumes de la plaine de l'Aude en contrebas, puis de sa "Haute Vallée". Nous faisons route vers Saint-Pons - j'ai non pas un petit poney mais une Saint-Ponaise à bord - et avons jeté l'ancre pour un temps sur les pentes au sud du Pic de Nore. Le Minervois nous entoure. Pour reprendre une jolie image lue il y a quelques jours, il règne un froid ensoleillé et je me permets de demeurer quelques minutes en polo, bras nus.


Cette Montagne Noire, nous la sillonnons assez souvent. Pour moi, et les géologues en conviendront, elle englobe beaucoup plus que sa simple zone géographique. Elle commence quasiment à Revel, à l'ouest, pour se terminer au Massif de l'Espinouse au-dessus de Bédarieux et même presque jusque Clermont-l'Hérault, à l'est. Tout son versant sud, qui va du Lauragais aux rives de l'Orb, abrite les vignobles du Cabardès, du Minervois et puis même de Saint-Chinian et de Faugères. Son versant nord, largement tarnais, voit la ville de Mazamet et Castres dans le lointain.


Cette formation est née du rapprochement de la péninsule ibérique lors de la création des Pyrénées il y a 40 millions d'années environ, laissant la faille de Mazamet la délimiter au nord. A sa face sud-ouest, et jusque dans le territoire des Corbières, de nombreuses inversions géologiques sont visibles, montrant de jolis anti- et synclinaux. Son centre est constitué soit de gneiss, soit de granite. Donc, des roches métamorphiques, généralement alcalines, par endroits, et un sol plutonique à d'autres, à tendance acide.


Ce sont les eaux de ce massif qui ont permis à P-P Riquet d'imaginer et ensuite de faire réaliser le Canal du Midi, grâce à l'établissement de lacs et à leur alimentation par de nombreuses rigoles: le bassin de Saint-Ferréol.


La région a dû une partie de son expansion aux industries de la laine et des peaux, de l'exploitation de mines et carrières (or, marbre, dolomies) et à la châtaigne.


Nous allons y chercher les excellents jambons secs de la région de Lacaune et de quelques villages baignés par l'Agout.


Voilà donc que 2015 débute par un contre-jour depuis la Montagne Noire,

faisant comme un sfumato, pseudo-clair-obscur dans l'élan de l'an neuf,

pour garder les idées claires et chasser nos idées noires. 



Écrire commentaire

Commentaires : 0