LE SENS DU SACRÉ (II)

 

 

 

 

Des endroits inattendus,

je vous l'accorde, pour une chronique natale. Mais n'est-ce pas ce que l'anatomie appelle

la région ... sacrée?

 

 

 

 

 

 

 

C'est l'excellentissime Michel Smith qui montrait récemment une image de ce petit personnage tout droit sorti du folklore catalan, le vrai. J'en profite pour rendre hommage à ce journaliste défroqué. Comme tous mes bons copains, il possède au plus haut point le sens de la répartie, de l'humour, un côté soupe-au-lait et beaucoup de générosité. Je crois que lui non plus ne voit pas d'inconvénient à ce qu'on exhibe, qu'on dévoile, qu'on expose un peu des traditions qui font de la période de l'Avent (le Yule-time ou Yuletide) un moment spécial dans l'année. Mon hémoglobine partiellement germaine sent ses pyrrols vibrer au son des tambours d'Odin, des harpes de Modranicht et des serpettes de Toutatis. Sa partie glycosylée - vous dites "gliquée" en français, mais ça fait plouc - augmente un peu rien qu'à cette évocation, et mon pauvre pancréas n'y peut mais.

 

Le caganer - cager = "caquer" = kakken = chier - nous rappelle l'humilité de notre condition, un peu comme le crâne dans une vanité. Parmi les péchés que je pratique couramment - que dis-je?, dans lesquels je me roule et me complais - la luxure n'occupe hélas plus la première place, impotentia causa, mais l'évocation de ce brillant objet de nos désirs me provoque toujours un sentiment de bien-être repu fantastique. Une de mes très anciennes amies parlait ainsi de ses "vlindertjes". Même si les miens commencent à avoir les ailes lourdes, leurs chrysalides ne demandent pourtant encore qu'à voir le jour. 

 

Donc, humilité : oui. Mais ... avec du cul, nom de Dieu! 

 


PS: Mon billet suivant vous présentera la face nord des mêmes petits

      personnages. En tout cas, tant que les avocats de l'UMP ou bien de la maison

      Barclay n'exigeront pas leur ... retrait. 


 

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    Patrick Bottcher (mercredi, 24 décembre 2014 11:43)

    Ton cul, ton cul....

  • #2

    Vincent Pousson (mercredi, 24 décembre 2014 13:26)

    Le caganer, c'est un peu plus compliqué que l'humilité: il est celui, dans la crèche catalane, qui symbolise la fertilité (née de l'excrément). Et est devenu avec le temps non une façon de ne pas péter plus haut que son cul, mais l'occasion de se moquer des puissants, des célèbres qui, eux aussi, caguent.
    http://ideesliquidesetsolides.blogspot.com.es/2012/12/fait-caguer.html

  • #3

    Michel Smith (mercredi, 24 décembre 2014 14:00)

    Merci Vincent de cette précision. En France, certains esprits penseront qu'il s'agit-là d'un sujet (le caganer) blasphématoire. Or, chez les catholiques catalans, comme tu le dis et l'explique, il est toujours présent dans la crèche, même s'il est parfois un peu mis à l'écart des principaux personnages. Disons que ce cagueur est aussi présent par dérision. Il symbolise pour moi le temps qui passe où l'on se fait profondément chier ! ;-)

  • #4

    Luc Charlier (mercredi, 24 décembre 2014 14:39)

    Mes amis, je vois que l'on peut compter sur vous. Dès que c'est pipi-caca, vous êtes de la ... partie. Pour Vincent, ce serait même "chef de partie" depuis ses expériences à Auvillars et ailleurs.