A TOUS SIGNEURS, TOUT HONNEUR

 

 

 

 

Léon, alias Luc,

sait que l'on dit "signataires",

mais le jeu de mots

marchait moins bien.

 

 

 

 

 

 

L'ouvrage compte un petit 160 pages. Jusqu'à la page 50, pour faire simple, Jacques Paloc passe en revue la spécificité des lieux et les aspects techniques. Cet Héraultais connaît chaque recoin de l'appellation, chaque rège - on dit "yak" chez nous - chaque petit casot. Je l'ai "surpris" à la Coumo d'en Miquelet, en reconnaissance officielle. Je lui ai montré les secrets des Quatre Chemins. Je l'ai accueilli, avec toute son équipe de l'INAO, à la cave de Corneilla. Son bras droit, à présent affecté à une autre tâche, habite notre village. C'est avec ironie - je n'ai plus la possibilité de revendiquer l'AOP Maury car je ne dispose pas d'un local in situ, ce que le décret exige (sauf dérogation spéciale, que je n'ai pas cherché à obtenir) - qu'il rappelle que je ne suis plus obligé de m'arrêter au dilemne "sec ou doux". 

 

Ensuite, Michel Smith, le "Forgeron" de nos blogs, passe tous les producteurs en revue. Pour certains, il a fallu qu'il les interviewe à dessein. Pour la plupart d'entre nous par contre, Michel possédait suffisamment de renseignements pour se limiter à nous demander un détail par-ci, une précision par-là. Il a pris ensuite le temps de la réflexion pour composer ses textes, humains et informatifs. Moi, je fais pareil avec les factures de mes fournisseurs: j'attends que mon compte en banque soit prêt à les régler, sans toutefois exagérer. Vous voyez que j'ai su m'adapter à la vie du sud de la France. 

 

La couverture me plaît beaucoup. Le sigle cyclopéen d'un des gros domaines n'accapare pas tout l'horizon, les temples (en pierre du Gard) de la vallée du Nil qui poussent à gauche et à droite ne sont pas mis en exergue, les bâtiments de la coopérative des Vignerons de Maury - beaucoup de bons souvenirs pour moi - se reconnaissent bien, et notamment la Cave Gély où je vinifiais avant ma disgrâce. Dommage qu'on n'aperçoive pas le quartier de Falgueyra, où tant de bonnes vignes nous donnent leurs raisins. Figurez-vous que la jaquette est comme matelassée, et satinée, alors que tant d'autres sont soit flottantes, soit brillantes et m'as-tu-vu.

 

Merci à l'éditeur.

 

 

Références:

  Maury, la vallée des merveilles

  par Paloc & Smith

  chez Catapac (2014) 

  

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Michel Smith (jeudi, 18 décembre 2014 19:24)

    Comme c'est vient dit : mots justes, sans emphases, sans aucun ressentiment, où l'on voit que tu connais et que tu aimes ce 'trou du cul' de la France et du Languedoc. Merci Léon, merci pour les vignerons que tu aime et respectes.

  • #2

    Michel Smith (jeudi, 18 décembre 2014 19:28)

    BIEN dit, of course. Et si je dis Languedoc, c'est simplement pour rester dans ce morceau de l'histoire du Roussillon ;-)