DANIEL M'ATTENDAIT

Sainte-Marie vue de ma chambre
Sainte-Marie vue de ma chambre


On vous a déjà parlé de la famille Bastide, à Nasbinals, et de l'hôtel-restaurant

LA ROUTE D'ARGENT.

Cette fois, ayant quitté les environs de Waterloo un peu avant 11 heures du matin, c'est là que j'ai fait étape avant-hier soir. 





Le contournement de Paris s'est effectué sans encombre, pour une fois, et la route qui mène à Clermont-Ferrand a déroulé gentiment son ruban d'asphalte sous les gommes du gros pick-up et de son gros conducteur. De son PC (poste de commandement), comme disent les ploucs que je n'ai pas fréquentés, Christine a contacté ... Daniel, bien sûr. Oui, il y a un peu de neige. Oui l'établissement est ouvert. Et oui encore, on me chauffe une chambre et on m'attendra avec quelque chose de bon à croquer, peu importe mon heure d'arrivée. Comme j'ai du savoir-vivre, c'est sur le coup de 20h45' que j'ai rangé la remorque et son véhicule tracteur sur la placette derrière l'église.


Ce fut une planche de charcuterie, avec du jambon ... fumé, rare dans la région. Renseignements pris, il serait italien, des environs de Parme d'après le responsable de la salle. Le Parme en denominazione di origine protetta, lui, n'est pas fumé mais rien n'interdit un charcutier de pratiquer ce mode de conservation hors DOP. Il y a bien Cuba Libre, pourquoi pas Parma Libera? Ensuite, traçabilté plus facile à contrôler, c'est une pièce de faux-filet provenant d'un grossiste de Marvejols, entièrement parée et sans une once de graisse - mais beaucoup de goût - qui arriva dans mon assiette, à côté d'un aligot bien filant et devant la quille de vin de Marcillac, que j'ai sifflée aussi sec; voilà l'avantage de loger sur place: "Qui dort bibine".


Au réveil, quelques frimas ténus s'abattaient sur l'Aubrac lozérois et faisaient comme une auréole à Sainte-Marie, à moins que ce ne soit une aura ou un nimbe, je ne suis pas spécialiste de l'iconographie pieuse. Toujours est-il que le joli clocher de l'église en granit - dont les habitantes ne cessent pas de sonner les heures durant la nuit - avait .... un look d'enfer.


Voilà bien un comble pour du roman auvergnat. 





Écrire commentaire

Commentaires : 0