TIRER A SOI LA COUVERTOIRADE ...

Sortie promotionnelle des "Miss Languedoc"
Sortie promotionnelle des "Miss Languedoc"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bloguer me détend.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ai un nombre étourdissant de petites choses à faire, administratives surtout. Chacune ne prend qu'une dizaine de minutes, parfois un peu plus, mais toutes ensemble, on y consacre facilement plus d'une journée. Cela m'angoisse toujours, car mon temps est compté. Il y a deux choses à faire pour régler et l'emploi du temps, et l'inquiétude: en établir la liste et commencer à s'y mettre.

 

Contre le stress, un petit billet de blog fait du bien aussi, mais c'est chronophage en soi. Vous aurez remarqué que je possède toujours un solde de jolies photos prises lors de mon mini-trip d'anniversaire, qui fut une période très heureuse de mon existence récente: j'ai besoin de sentir un peu de mon petit monde reserré autour de moi. Christine éprouve ce besoin de proximité avec ses filles et le clan Civale aussi. Je pense que c'est parce que nous ressentons le monde qui nous entoure comme un peu hostile, et sans doute "alien". 

 

Sur la photo, à part mon frère qui sert d'arc-boutant au trio - sa stature le lui permet - nos trois miss (pardon, Marc) prennent la pose, une jambe fléchie, joli déhanché, poitine en avant et tout le monde sourit. Nous sommes réunis sous un des porches d'entrée de la commanderie templière de La Couvertoirade, une des plus belles et des mieux conservées de France. Vous savez que l'épopée des moines-soldats m'intéresse depuis toujours et l'approche du 13 octobre justifait cette allusion. Pourtant, Thierry, ce n'était pas un vendredi cette année! 

 

J'aimerais vous faire partager mon écoeurement devant la mort du manifestant contre le barrage de Sivens, mais ne peux apporter aucune pierre personnelle à l'édifice, car je connais mal le dossier. Alison - mon âme damnée - et José (l'homme de Millau) indiquent que ce barrage n'a aucun sens et qu'il faut abandonner le projet. D'ordinaire, je porte le même jugement qu'eux et ne vois pas pourquoi il en irait autrement cette fois. Bien sûr, comme toujours, des politiciens se sont fait arroser et ne veulent pas lâcher prise. Bien sûr, des "élements incontrôlés" - j'ai trop de respect envers cette philosophie pour les rattacher à l'anarchisme - en profitent pour faire de l'agitation stérile, mais pourquoi le pouvoir s'acharne-t-il avec tant de violence contre cette contestation? Je ne sais si c'est keuf qui est responsable du décès, et cela ne change pas grand chose à l'affaire. Mourons pour des idées, mais de mort lente ...

 

Enfin, comme toujours, quelle information autrement plus pernicieuse cherche-t-on à dissimuler en donnant autant d'écho à cette affaire? Quelle(s) mesure(s) le monde de la banque fait-il passer "en douce" pendant ce temps-là ? 

 

Seul le Dow Jones nous le dira.

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0