LEON N'EST QU'UN TARTUFFE

Pour être poivrot, je n'en suis pas moins homme !
Pour être poivrot, je n'en suis pas moins homme !

Ce billet ne me

rendra pas forcément

plus populaire.

J'espère simplement que

les catholiques sincères

parmi mes amis

- il y en a une douzaine -

pratiqueront envers moi

le pardon que leur

enseigne l'évangile.

 

 

Cette petite fantaisie est une farce, comme la pièce du bon maître Poquelin. Bien qu'issu d'une famille de francs-maçons, j'ai toujours refusé d'être initié moi-même. La fameuse tolérance que cette congrégation porte au pinacle - je pense même qu'une de leurs loges bruxelloises porte ce nom -  ne m'a jamais semblé faire partie de ses attributs quotidiens. Pour autant, les accès d'hypocrisie de la hiérarchie catholique et de ses grenouilles de bénitier ne me plaît pas non plus.

 

Dimanche dernier, après avoir quitté le site enchanteur de l'Hostellerie de la Pomarède, nous sommes allés "faire du gasoil" à Revel et nous y dérouiller les jambes. Nous passions devant la très jolie Notre-Dame-des Grâces au sortir de la grand-messe et le spectacle y était édifiant, c'est le cas de le dire. Cela a rappelé des souvenirs de jeunesse à Christine, ainsi qu'à moi, et ils étaient à peu près les mêmes. Pourtant, elle a été catéchisée et moi simplement possédé du démon. 

 

Le public - probablement une centaine ... d'âmes, car eux en ont certainement une - faisait assaut de "rond de jambes et de civilités" comme le chante Jacques Brel. Il y avait là toute la petite bourgeoisie provinciale comme il faut: des familles nombreuses bien proprettes, des scouts en tenue, y compris plusieurs messieurs à la soixantaine très empressés auprès des petites gamines et de leurs mamans. Il y avait toute la litanie des ecclésiastiques en costume d'apparat, mais dont l'accoutrement n'arrive plus à cacher le déphasage d'avec le réel. Et surtout, il y avait le défilé des gros 4 x 4 des papas bien machos, du Cayenne à l'Audi en passant par les pick-ups japonais (avec hard-top).On ne reconnaissait pas le député de la droite "démocratique" et l'élu FN mais je suppose qu'ils étaient du nombre.

 

Le convenu, le faux-culisme, l'hypocrisie foncière des relations humaines étaient comme palpables. Je n'ai pu m'empêcher de me fondre dans la masse - un peu en avant quand même - et de joindre ma mine à celles des autres. Comme j'aurais aimé avoir le talent d'un de Funès pour interpréter ce rôle ! 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0