PAS DE SALSA MAIS UN AIR DE SAMBA

Cachorro Quente para uma garota
Cachorro Quente para uma garota

 

 

 

 

 

 

Le "hot-dog" de l'aubette

au bord des écluses,

ce fut le Carnaval de Rio,

la fête d'Ipanema,

la folie de Leblon,

le soleil de Copacabana,

les filles de Trindade

pour la Civale.

 

 

 

 

 

 

 

Comme pour beaucoup de femmes, l'hypoglycémie de fin de matinée terrasse d'ordinaire Christine. Elle attrappe mal au crâne et devient irritable. Le sachant, j'essaie de prévenir l'événement avant même ses premiers symptômes. Aussi ai-je insisté pour qu'elle se prenne au moins un petit quelque chose à l'aubette tenue par deux Gitanes peroxydées sur le quai du premier sas.

 

Je dois à la vérité de dire que cela ne la tentait guère. Elle jeta néanmoins son dévolu sur une baguette "garnie" d'une saucisse de pseudo-Francfort, sans choucroute ni "salsa "d'aucune sorte. Un petit coup de micro-onde, une feuille de Sopalin et ... le dégoût s'affiche. Au lieu de la baguette convoitée, c'est un sandwich de pain de mie "à l'anglaise" et la Frankfurter suinte de toute son huile. C'eût été meilleur avec du Nutella. Exit.

 

On ne m'a pas su gré de ma prévenance.

 

 

Petite ajoute (2/9/2014)

Commentaire de l'intéressée : - "Tu n'as pas dit que je ne l'ai pas mangé !".

Cela se voit, non ? 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0