IL Y A TRENTE ANS

Résultat d'une formidable journée d'effort
Résultat d'une formidable journée d'effort

 

 

 

Tout commence

- à mon insu de

grand imbécile -

quelque part à la fin

de l'année 1983.

 

 

 

 

 

 

 

En janvier 1984, il est décidé de quitter la location que nous occupons à Groot-Bijgaarden pour aller s'installer "chez nous". Je me trouve dans une période de mutation et de bouleversements profonds: les années d'insouciance (relative) où tout est déterminé pour vous par le "système" s'achèvent et les décisions personnelles commencent à s'imposer. J'ai mis beaucoup de temps à apprendre.

 

Ensuite, un croquis - bien réalisé - traîne sur la couverture du lit même pas conjugal. Il représente des coussins et une jeune femme aux longs cheveux châtains, parmi des creux et des bosses. Je n'y ai rien compris.

 

Pourtant, le 27 août 1984, une de ces  bosses s'est métamorphosée en un machin bleu et gluant, qui a mis 30 secondes pour venir réellement à la vie car le cordon ombilical avait préféré faire le tour de son cou au mauvais moment: je vous présente Johan. A trois jours d'intervalle naissait aussi Sarah Ingels, l'aînée de mon tout bon ami Michel ... et de Michèle, ne l'oublions quand même pas, "tant menue qu'elle est". Il paraît que la Patou de ce blog garde quelques souvenirs de ces instants également.

 

Et hier, c'est en pensant très fort à Johan que j'ai pu réaliser la plus belle mise en bouteilles de mon existence. Il vit les mêmes instants que son père jadis: il doit donner au Zodiac de sa vie les petits tours de gouvernail qui mènent au bonheur et tient la barre au mieux, malgré les écueils de ce monde de requins. Il doit aussi choisir son Cap. Je lui dédie avec enthousiasme le résultat splendide de notre journée du 27 août : la Cuvée Majou 2011, la Cuvée Miquelet 2011, la Cuvée Majou 2012 et La Loute 2013.

 

Oh, je n'étais pas tout seul. José, mon José, retour de vacances et le cheveu coupé court, servait de vis-à-vis à Christine: ils ont remplis près de 800 cartons dans la bonne humeur et "à notre rythme", ni avec la lenteur d'un cargole, ni non plus à la cadence inhumaine des vignobles se fondant dans le modèle de l'agro-alimentaire. Merci à eux deux.

 

Et puis, je tiens à remercier l'équipe de chez AMB (l'Artisan de vos Mises en Bouteilles), Mickaël en tête, et son acolyte, plus René venu prêter main forte à l'occasion. C'est à eux que Didier Vaquer avait confié le soin de gérer la technique. Nous avons eu quelques petits soucis de surcapsulage, l'alliage ne voulant pas glisser en douceur le long du col de la bouteille. Ce fut réglé avec calme et compétence ... et un petit coup de pouce du hasard, comme un Deus ex machina. Dans ma vie, c'est d'ailleurs toujours le hasard qui a remplacé Dieu quand ce dernier m'a laissé en plan, le fourbe. 

 

On vous reparlera de nos petits nouveaux dans les jours qui suivent.

En attendant, BON ANNIVERSAIRE, JOHAN ! 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Patou (jeudi, 28 août 2014 10:45)

    Finalement, c'est lui qui a le plus changé en 30 ans: il est passé de 50 cm et 2.85 kg à 1m82 et 72 kg. Nous, nous nous sommes contentés de grisonner, de prendre de l'embonpoint, de prendre quelques rides. Et nous avons maintenant besoin de lunettes pour lire notre gazette... Bon anniversaire, paps