LA SURVIVANTE

A "catboard" box?
A "catboard" box?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après le désastre,

elle monte la garde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En juin 2013, la Patou de ce blog avait adopté deux petites chattes, Thelma et Louise. Je prophétisais les dangers du Rozenweg: chien boxer, poison, voitures. Peu de temps après, on en retrouvait une sans vie dans le jardin du voisin, mais sans morsure de chien, sans signe extérieur d'empoisonnement ni aucun impact avec un objet roulant, identifié ou non. 

 

La survivante - je ne sais plus son nom - s'entend à merveille avec Mannix. Il la mordille et elle l'égratigne. Pourvu que cela dure. Quand je "suis en résidence", elle n'a de cesse de venir se faire les griffes sur mon abdomen et son jeu préféré est de se fourrer sous le pédalier du pick-up, dès que j'en laisse la porte entrouverte. 

 

La dernière fois, un peu d'eau s'était infiltrée sur un carton que je transportais avec un ramollissment immédiat de sa structure comme résultat. J'ai dû transférer son contenu vers un modèle plus sec.

 

La chatte, par contre, eut tôt fait d'élire domicile dans la boîte, pour contempler je ne sais quelle scène avec philosophie.

 

A propos, je connaissais le cynisme, comme école de pensée

- je la pratique d'ailleurs à foison.

Mais comment dit-on pour un chat?

Le félicisme ? 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Patou (vendredi, 15 août 2014 20:18)

    Elle s'appelle Thelma, très cher...