AUTOUR DU VOLCA DEL CROSCAT

Dust to dust ....
Dust to dust ....

 

 

 

Vous en voulez, vous,

une coupe au travers

d'un volcan?

 

 

 

 

 

 

Celui-ci est le plus "jeune" de toute la péninsule ibérique, ses deux éruptions ayant eu lieu il y a 17.000 ans pour la plus importante et 11.500 ans pour la seconde, d'intensité plus faible.

 

A la fin de l'année, je vous parlais de notre première visite du "Parc des Volcans" à la Garrotxa (voir ici). Nous avions visité le cratère du "Santa Margarida" mais le détour effectué pendant le parcours m'avait laissé trop fourbu pour aller voir celui-ci. Rassurez-vous, il en existe plus de quarante.

 

Ses éruptions appartiennent au type "strombolien", càd effusif, qui libère facilement ses gaz et largue des roches basaltiques, pauvres en silice et donc fluides. On parle de volcans "rouges" et ils présentent de grandes coulées de lave pouvant progresser assez vite (de l'ordre de 10-20 km/h) mais laissent généralement le temps aux populations environnantes de chercher refuge plus loin. Parmi cette catégorie, le type strombolien possède des propriétés intermédiaires, avec une lave de fluidité moyenne et avec éjection de scories et de bombes volcaniques. On en voit quelque exemples sur site. Je présenterai une page d'illustrations un peu plus loin.

 

On ne voit pas le cratère lui-même en cours de promenade. Il fut formé par une coulée latérale au sommet du cône (190 m de haut) et présente donc une forme en fer-à-cheval. Par contre, dès 1960 une carrière entama sa pente nord-est pour extraire des matériaux servant à la construction de routes, de courts de tennis et à la confection de briques réfractaires. La ville d'Olot, toute proche, s'en servit aussi de décharge assez anarchique. Tout ceci conduisit la population à un grand mouvement de type écologique, appelé Salvem els Volcans, et un parc naturel fut créé en 1982. Toutefois, les carriers n'arrêtèrent leur exploitation qu'en 1991. Je connais le problème à la Coume Majou.

 

La faille "libérée" par les engins a donné naissance à une attraction touristique, car on voit bien les différentes strates du volcan. A l'origine, le magma a engendré un basalt noir mais celui-ci prend avec le temps des teintes orangées ou rouges sous l'effet de l'oxydation. A sa partie gauche, une immense coulée a comblé les gradins. Il est interdit de s'approcher de la pente et on comprend pourquoi. Par contre, la végétation a bien entendu repris ses droits et une importante faune y est implantée, dont des rapaces. On en reparlera.

 

 

Finalement: n'hésitez pas et écoutez.

 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0