UNE VISITE RECIPROQUEE

Les deux Christine "font dans la dentelle"
Les deux Christine "font dans la dentelle"

 

 

 

 

 

William et Christine

nous avaient

rendu visite

(voir ICI).

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est avec un plaisir immense que nous avons retourné la politesse.

 

William a été pris en sandwich - joli hamburger ! - entre les membres de la famille Charlier (votre serviteur et le Dr vét.Thierry de ce blog), ceux de la famille Domb (piliers du Jardin Pairi Daiza et des cliniques chirurgicales bruxelloises en leur temps) et des électrons libres comme les Kwiat, Parmentier, Ninove ... etc durant toute la durée des études secondaires. Nous étions une bande de bons copains, à la fois "bons éléments" et turbulents. Eux étaient les bons élèves, mon frère et moi les chahuteurs.

 

Plus tard, c'est tout naturellement que nous nous sommes retrouvés au sein des gérants de "Amis du Vin" à la fin des '80. C'est alors que j'ai rencontré "sa" Christine, plus connue sous le nom de Dr Veldeman dans les milieux pédiatriques. 

 

Sa cave était essentiellement bourguignonne, au début. Elle est maintenant d'un grand éclectisme. Il a donc tout naturellement élu résidence secondaire à 501 mètres du clocher du magnifique village de Séguret, à un jet de pierre de Gigondas et de Cairanne. On fait pire comme environnement.

 

Ce demi-kilomètre a permis la réalisation d'une villa - car le clocher du hameau classé monument historique interdit toute modification du paysage à plus courte distance - cadrant parfaitement avec la typicité locale, avec vue imprenable sur ladite bourgade et un dégagement merveilleux vers les Dentelles de Montmirail. En outre, l'agencement intérieur a été très bien pensé, pas mal dessiné et impeccablement réalisé. Nous avons eu la chance d'arriver quelques heures avant le coucher d'un soleil radieux et de dormir bien à l'abri du mistral qui a fait rage toute la nuit. Dans le premier cas, la terrasse était bien agréable; dans le second, c'est le côté douillet de la maison qui nous a rassurés.

 

Juste avant, un très sympathique sommelier avait apprécié nos vins du côté de Gigondas. Après notre petit-déjeuner, ce fut un de ses collègues de Vacqueyras qui fit pareil. Parfois, la vie vous gâte!

 

 

Merci de tout coeur de votre accueil, Christine et William.

Soyez heureux là-bas. Choyez votre petite-fille

- je vous rappelle qu'une dotation de Majou 2012

l'attend une fois la mise réalisée - et

... à bientôt.

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0