MIQUELET 2013 ?

99 % de chances
99 % de chances

 

 

 

 

 

 

 

 

J'aime cette

période d'interrogation,

et non pas de doute.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


En septembre 2007, le 7 si je me souviens bien - Thierry vous dirait quel jour de la semaine c'était - le Guide Hachette 2008 décernait une étoile à notre Cuvée Miquelet 2005. Or, elle avait connu des avatars, pauvrette.

 

En août 2006, date de ma mise des rouges 2005, la cuve contenant tout le jus du Clots d'en Couloms, cette magnifique parcelle de grenache (1995) en pleine vigueur, au coeur de l'appellation Maury, conservait encore 18 grammes de sucre résiduel. L'oenologue m'avait bien proposé de la faire redémarrer au moyen d'un levain, mais je n'y tenais pas trop. Au lieu de cela, dès qu'un grenache 2006 était arrivé en pleine fermentation, courant du mois d'octobre, je lui avais "volé " de quoi faire un pied de cuve et, hop-la, les 18 grammes ont fermenté en quelques jours, malo à suivre sans me demander mon avis.

 

Malin-malin, j'avais gardé un peu de ces excellents vieux carignans d'Estagel - je n'en ai pas d'autre - et nous avons assemblé le tout, plus un petit peu de syrah paraît-il. La mise fut faite à l'hiver, sans aucun temps de latence pour permettre au tartre de tapisser le fond et les parois de la cuve, ce qui explique le dépôt abondant de cristaux de bitartrate de potassium qui peut apparaître dans certaines bouteilles. Ce phénomène naturel ne modifie en rien leur goût et ne présente aucune toxicité.

 

Le résultat: presque dix ans après la vendange, grâce aux capsules à vis, cette cuvée a gardé une fraîcheur très élégante, a néanmoins arrondi ses tannins et est devenue LA chouchou de nos sommeliers. Il nous en reste un millier de cols. Christine continue de la présenter à nos restaurateurs qui ne la connaissent pas encore. Récemment, c'est à Montner qu'elle a bien plu. L'Hostellerie de la Pomarède *, chez l'excellent Gérald Garcia, a certainement été son client le plus assidu et on nous en recommande toujours, après 5 années.

 

Une anecdote: Bernard poulet, un Corrézien qui sert depuis longtemps la belle restauration wallonne, avait proposé Miquelet dans une brasserie bruxelloise de renom (et de qualité). Si je vous dis que son banc d'écailler est célèbre, que la viande y est délicieuse et qu'elle se situe à l'orée d'un bois, non loin d'un club hippique très sélect, je crois que vous la reconnaîtrez. Ma bouteille "tournait bien", à la satisfaction générale.

 

Hélas, un mauvais coucheur n'a pas apprécié ce vin - ça, c'est son droit absolu - et a déclaré au chef de rang: - c'est du Destop! La formule est peu élégante mais elle entaîna la radiation immédiate de cette référence à la carte et le renvoi du solde de bouteilles. Dame, les marchands de vin sont coulants quand il s'agit d'un client de cette envergure-là. 

 

Or, la bouteille incriminée a été immédiatement produite comme pièce à charge et Gérard Garroy, collaborateur de cette firme, excellent dégustateur et ancien meilleur sommelier de Belgique ... l'a terminée avec son épouse, le soir à table. Il s'en est délecté. C'est de lui que je tiens l'anecdote. Pas facile d'être un vigneron en deux mille et des .... 


Cette année, je compte ré-éditer, pour la première fois, une Cuvée Miquelet, le millésime 2013 donc. En effet, la coulure sur tous les grenaches a pris des proportions énormes sur notre région et seule cette vigne a porté une quantité "normale" de fruits. Disons: de quoi faire 10 hl/ha ! La cuve N° 1 de ma cave contient environ 20 hl (lies comprises) d'un assemblage à forte majorité grenache (et un peu de carignan) et termine sa fermentation malo-lactique pour le moment, sotto voce il est vrai. Le vin est ample, puissant, très fruité avec l'accent de Maury et sa structure tannique me plaît déjà énormément.

 

Si rien de fâcheux ne se produit d'ici la mise au propre ( quasiment aucun sulfite détectable, sucres totalement fermentés, pH bas: tout va bien ), je vais donc conserver la majeure partie de ce vin pour l'assembler à une petite proportion du vieux carignan de la Loute 2013, qui va encore l'affiner un peu, et ainsi sera née la Cuvée Miquelet 2013. Elle arrivera juste à point pour prendre le relais de sa soeur aînée et nous l'habillerons "classe", avec un bouchon Vinolok et une bouteille élancée.

 

I cannot wait ! 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Thierry Charlier (mardi, 15 avril 2014 07:41)

    C'était un vendredi, le lendemain de la mort de Pavaroti

  • #2

    Luc Charlier (mardi, 15 avril 2014 09:39)

    Merci, docteur. Bizarre, quand même, un "bavard autiste".