DÉJÀ SEPT JOURS

© Pairi-Daiza, qui fête brillamment ses 20 ans d'existence
© Pairi-Daiza, qui fête brillamment ses 20 ans d'existence

 

....  que

Hao Hao et Xing Hui

coulent des jours heureux

à Brugelette, en public.

 

 

 

 

 

Je n’ai pas voulu en parler plus tôt, un impair est si vite arrivé, surtout sous ma plume. Et notre ami Eric Domb, ainsi que son équipe, ont déployé des trésors de diplomatie pour arriver à ce nirvana : le Jardin Pairi-Daiza est un des rares endoits hors de Chine – il n’y en a que 17 je crois  - où on peut voir des pandas.

 

Ils sont arrivés le 23 février et ont été montrés au public à partir du 3 avril. Ils auraient déjà pris 10 kg de poids corporel, signe qu’ils ont parfaitement adopté leur nouveau biotope. Leur président est venu les saluer – première fois qu’un dignitaire chinois de ce rang foule le sol belge depuis 40 ans – et ils ont déjà convoqué Philippe et Mathilde pour une audience presque privée.

 

Pendant 15 ans, au prix de précautions de fou, d’un système de surveillance très élaboré et de la présence de toute une équipe de techniciens et soigneurs chinois sur place, le parc louera les deux pandas géants. Ce système prend en compte – bien dans la ligne du directeur du parc – la dimension planétaire et humanitaire de l’événement : on n’achète pas un panda vivant comme son homonyme motorisé du constructeur italien, on participe à l’effort de soutien pour son redéploiement dans le milieu naturel. Je pense que « nos » pandas sont originaires du Sichuan et la modique augmentation du prix d’entrée s’inscrit dans cette solidarité car, à terme, un plan existe pour réintroduire les animaux qui naîtraient en captivité, probablement grâce à une insémination vu que l’oestrus ne dure que 72 heures par an chez les « pandates », dans leur environnement asiatique.

 

Vous avez à présent, outre la magnificence quotidienne du jardin, DEUX raisons supplémentaires de visiter Cambron : les deux couleurs des pandas chinois, et deux couleurs de vin du Domaine de la Coume Majou qui n’existent nulle part ailleurs en Belgique : le blanc et le rosé 2013 !

 

 

Qu’est-ce qu’on dit ?

Merci M. Domb, merci M. Xi Jinping !

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0