SAINT-PONS : LE PASSÉ EN IMAGE

Photo de chantier, photo de famille
Photo de chantier, photo de famille

 

 

 

 

Cliché pris

sur le site

en 1900 

 

 

 

 

 

 

 

En puisant dans les souvenirs familiaux, on découvre que l'homme imposant portant moustache au milieu du trio de gauche sur la rangée du bas est l’arrière-grand-père de Christine.

 

Le petit bonhomme, même pas adolescent, tout à droite au bout de la même rangée est son grand-père, le « Papé », entouré de ses frères.

 

Ces tranches de vie là nous parlent. Mon propre père est né en plein coeur du pays minier autour de Charleroi. Il a vécu la vague d’immigration italienne de l’avant et surtout de l’après-guerre immédiat, pour les charbonnages. Je suppose que les rudes fils de travailleurs venant du Mezzogiorno n’étaient pas les derniers à faire le coup de poing quand les petits Borains leur chantaient : « Ah qu’ils sont bons quand ils sont cuits, les maccaronis, les maccaronis .... ».

 

Et je peux aisément imaginer ce qu’on disait en occitan aux Amalfitains qui s’installaient en bordure des Cévennes, au tournant du vingtième siècle.

 

Ce n’était sans doute pas : « Voir Naples et puis mourir »,

qui est d’ailleurs un contresens pour « Vide Napoli et poi M(u)ori ».

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0