LAGRASSE, ENFIN

Le Pont-Vieux
Le Pont-Vieux

 

 

Plus de 25 ans

que je viens

régulièrement

en Septimanie

et je ne connaissais

pas Lagrasse.

 

 

  

 

Inculture, me direz-vous ; mauvaise promotion, répondrai-je. Il y a des deux.

 

Le village compte un peu plus de 500 habitants. Mais il y a un casernement de gendarmerie assez important et des centaines de places de parking, gratuit.Vous l’aurez compris, il s’agit d’un lieu hautement touristique.

 

Du temps de Charlemagne, un abbé s’installe dans la vallée de l’Orbieu et y crée l’abbaye Sainte-Marie de Lagrasse, rapidement soutenue par l’empereur à la barbe fleurie, et qui devient au fil du temps une des plus importantes de France. Vendue comme bien national lors de la Révolution, elle existe à présent sous deux formes : un musée dépendant du Conseil Général et un lieu de retraite avec des chanoines. N’étant pas un spécialiste de ces questions, et ayant vu circuler dans le village plusieurs jeunes hommes en soutane de couleurs différentes, allant du noir de jais au blanc crème le plus immaculé – enfin, selon mes conceptions – je suis allé voir ce qu’est précisément un « chanoine ». Je n’en sais toujours pas plus : ils peuvent être séculiers ou réguliers (suivant souvent Saint-Augustin), chanoinesses et même ... laïcs. Certains sont appelés chanoines forains lorsqu’ils ne sont présents dans leur église que par l’intermédiaire d’un vicaire, un peu comme certains chefs étoilés qui parcourent le monde alors que leur second envoie les plats. A quand un emplacement réservé à la papamobile dans les aires de repos pour les gens du voyage ? Certains sont appelés chanoines prébendés dès lors qu’ils recoivent un traitement (au citrate de sildénafil ?).

 

Au-delà de cet ouvrage saint, le village offre plein d’autres attraits : des ruelles innombrables aux maisons à encorbellement, des halles sur pilotis, les remparts et les deux ponts et aussi d’autres édifices religieux comme la chapelle N-D du Carla, l’église gothique Saint-Michel et – nous ne sommes pas montés jusque là – le prieuré de Saint-Michel de Nahuze, en ruines sur les flancs de la Montagne d’Alaric.

 

Je vous offre dans la section « Environs » de mon site un mini-reportage en image.

 

Lagrasse vaut largement une demi-journée de visite.

Je suis très heureux d’avoir été mis au parfum (facile !).

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0