UNE OMELETTE DE DINOSAURES

Impressionnant
Impressionnant

 

 

 

 ... ou

« on ne fait pas

un géosynclinal

sans casser les oeufs ».

 

 

 

 

 

 

Je vous avais prévenus : nous prenons les chemins de traverse, pour pas que les roues nous renversent ni entendre le bruit de nos bottes. Et tout d’un coup : ÇA !

 

Il y a 200 millions années – à quelques siècles près – l’Amérique dit au revoir à la jurassique Europe, nous jouant le coup de la tectonique des plaques. La péninsule ibérique suit et des sédiments d’origine océanique s’accumulent. Au Crétacé, un bon gros 100 millions d’années après – on ne va pas chicaner pour quelques siècles – les castagnettes font demi-tour, à raison d’un centimètre par an. Espagne et Portugal sont alors repoussées vers le nord par l’Afrique qui ramène sa plaque et le plissement des Pyrénées prend naissance, à l’ère tertiaire. Rencontrant des résistances du côté de Monthoumet, il y a comme un « blocage » et le synclinal de Coustouge-Talairan se forme.

 

C’est là que nous avons rencontré le géosynclinal d’Albas auprès duquel une importante collecte de fossiles a pu être réalisée, y compris des oeufs de dinosaures.

 

Notre chemin de traverse est devenu une belle diagonale, non ?

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0