CHÈVRE OU PAS CHÈVRE

N-D de Capimont
N-D de Capimont

 

 

 

 

 

Capimont,

avec ou sans

le « r »

 

 

 

 

 

 

Capimont, me disais-je, cela doit vouloir dire « au sommet de la colline » ou quelque chose comme cela. D’autres y voient un élevage de chèvre, avec un « r » en plus sans doute.

 

 

Lieu sacré chez les Celtes, oppidum gallo-romain, le site porte encore des traces d’occupation néolithique. Situé à 400 m d’altitude, avec vue plongeante sur Lamalou et Hérépian, un premier édifice chrétien fut érigé au IXème siècle apparemment. Il faut noter la présence de plusieurs autres sanctuaires romans dans le secteur, comme l’église Saint-Pierre de Rhèdes (Lamalou), la chapelle Saint-Michel de Mercoirol (les Aires) et la chapelle Saint-Raphaël (Bédarieux).

 

En 1676, un « ermitage » y est construit, pour servir de gîte aux prêtres officiant là-haut. Dix religieux sucessifs l’occuperont jusqu’à la Révolution.

 

Un sentier moyennement escarpé grimpe vers le site, en commençant en face du stade de Lamalou. On rejoint ainsi le groupe de villas de Bardejean, puis on oblique vers la droite et on grimpe à flanc de colline, le long de jolies murettes façonnées au moyen de grès et de granite, avant d’emprunter un sentier de chèvres. Il existe aussi un chemin de petite randonnée en boucle ... que nous avons loupé à la montée et emprunté au retour, à contresens.

 

De là-haut, la vue panoramique sur la vallée de l’Orb et le Pic de la Coquillade, puis plus à droite (le nord-ouest géographique en fait) vers l’Espinouse et le Caroux, vaut la peine.

 

Le bâtiment lui-même, assez vaste, se visite (jolie nef en très bon état) et la chapelle extérieure, à présent grillagée, renfermait jadis une vierge à l’enfant ... que des promeneurs intelligents ont tous deux décapités ! J’affiche une compréhension large envers les mouvements iconoclastes par conviction philosophique ou politique, et les Réformés qui se sont soulevés contre Philippe d’Espagne dans la deuxième moitié du XVIème siècle représentent une étape importante dans l’histoire des Provinces-Unies. Mais ici, les photos que j’ai vues témoignent plutôt de la connerie universelle.

 

J’avais oublié d’enlever du vide-poche de la voiture mon portefeuille, à quelques mètres du terrain de football. Nous sommes redescendus sans trop tarder, en ne faisant pas la large boucle vers Hérépian préconisée. Les « supporters » sportifs ont laissé intact l’habitacle de la Kangoo.

 

C’est bien ainsi.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0